La condition animale, une obligation communale

La condition animale, une obligation communale
© Polynésie 1ère | Ce n'est pas seulement avant les élections qu'il faut penser aux animaux.

Les associations de protection animale profitent des élections municipales pour alerter les autorités sur leur devoir envers les animaux. Une piqûre de rappel qui tombe à pic.

Eric Tang
Publié le , mis à jour le

Jusqu'à présent, seules deux communes de Tahiti sont en règle concernant les animaux errants : Arue et Papeete. Toutes deux possèdent en effet une fourrière et un chenil. Par contre, les autres n'ont toujours rien fait en ce sens.
C'est pour cela que ce matin, des associations de protection animale ont fait signer une pétition pour rappeler les obligations des communes. Une piqûre de rappel en cette période électorale.

La condition animale, une obligation communale
© Polynésie 1ère | Plus que signer, les gens doivent s'engager pour la cause animale.

En plus d'une fourrière et d'un chenil, elles demandent à ce que les communes incitent leurs administrés à stériliser davantage leurs animaux, pour le bien-être de tous :

Pour les associations, l'euthanasie n'est pas la solution.

L'actu en vidéo

"On ne peut pas accepter que notre direction se comporte comme ça" : la grève illimitée démarre à l'OPT

"On ne peut pas accepter que notre direction se comporte comme ça" : la grève illimitée démarre à l'OPT