Kevin Mohi, un kayakiste en devenir

Kevin Mohi
© Polynésie 1ère

Il a découvert le kayak à l'âge de 21 ans. Kevin Mohi voulait suivre l'exemple de son idole Lewis Laughlin. Parti de rien, il figure aujourd'hui parmi les meilleurs dans les compétitions. Portrait d'un jeune talent.

polynesie1ere.Fr, Roan Poutoru et Nicolas Suire Publié le , mis à jour le

C’est l’une des valeurs montantes du kayak polynésien. Kevin Mohi, 24 ans, 1m87, est originaire de Maupiti. Après 4 ans de pratique, il figure déjà dans le top ten des meilleurs de la discipline.

Kevin Mohi
© Polynésie 1ère

Bill Barff, membre de l'AS Tefana Surf Ski, reconnaît ses grandes qualités physiques. Kevin Mohi doit participer à une course internationale à Brest, en France, qui doit se dérouler du 28 au 29 octobre prochains. Bill Barff est confiant. "Il a du potentiel", confie-t-il.



Motivé, Kevin Mohi se prépare dur pour pouvoir être au top niveau et continuer à s'améliorer. Rameur de formation, Kevin, faoro dans le club de Hinarurea qui a d'ailleurs gagné la ATN Va'a, samedi 21 octobre, le jeune champion s'est intéressé au kayak il y a trois ans. "A force de voir des champions ramer, ça m'a donné envie", explique Kevin, qui a alors découvert une nouvelle technique de rame.


Kevin Mohi s'est ainsi jeté corps et âme dans cette nouvelle discipline. Au fil des ans, ses performances s'améliorent, et les résultats sont là. En septembre dernier, il a terminé 6ème à la compétition international Maraamu Surf Ski. Le jeune champion ne compte pas s'arrêter en si bon chemin, bien au contraire. Il est déjà sur le départ vers la Métropole pour une course internationale de 26 km à Brest, fin octobre. Une première pour Kevin, le plus de jeune des 4 athlètes sélectionnés par la fédération tahitienne de kayak.


Conseillé par Monsieur Lewis Laughlin, expert et multiples champions de la discipline, Kevin Mohi compte bien rivaliser avec les meilleurs en France pour cette coupe du monde. "Il m'a donné des conseils, toujours très justes. Il a une grande technique", confie le jeune homme.


Une chose est quasi sûre, Kevin Mohi risque bien de faire des étincelles lors de la compétition internationale prévue en Métropole. Un rendez-vous qu'il ne manquera pas !