Polémique autour de l'enrochement de Papenoo

enrochement papenoo
© Polynésie 1ère

La route de Papenoo doit subir des travaux. Il reste 300 mètres à enrocher pour mieux résister à la houle. Pour ce faire, sur cet emplacement, une parcelle de terre d’environ 400 m2 doit disparaître. Problème, les propriétaires ne sont pas d’accord.

polynesie1ere.fr, Nicolas Suire et Jérôme Lee Publié le , mis à jour le

Le gouvernement et la municipalité de Papenoo exproprient au nom de l’intérêt général pour avoir des routes protégées. Certaines familles, propriétaires de la parcelle de terre, estiment également qu'il faut protéger mais demandent plus d’informations.

C'est le cas de Marguerite Williams, qui devrait obtenir auprès des commissaires enquêteurs plus d'informations. Une fois que ces derniers auront rendu leurs conclusions, un juge des expropriations foncières fixera le prix de la parcelle de terre que le gouvernement rachètera.