Heiva i Tahiti : la confection des costumes végétaux

confection costume
© Polynésie 1ère

Le Heiva reprend du service ce mercredi 8 juillet. A quelques heures de leur passage sur la scène To'ata, les groupes de danse préparent avec attention leurs tenues végétales. Notre équipe de journaliste a suivi les préparatifs de la troupe Tamarii Mataiea. Reportage. 

polynesie1er.fr avec Nicolas Suire et Jacques Damour Publié le , mis à jour le

Les costumes végétaux sont importants pour chacun des groupes qui montent sur To'ata lors du Heiva. En plus d'être notée par les membres du jury, au même titre que le grand costume, la parure végétale est aussi la représentation symbolique et naturelle des légendes racontées lors du spectacle. La troupe Tamarii Mataiea qui monte sur scène ce mercredi 8 juillet, a décidé de travailler une légende chère à leur commune : celle de Hina et du cocotier.


confection costume
© Polynésie 1ère | Les danseurs de la troupe Tamarii Mataeia préparent leurs costumes en riri et auti.

Depuis hier, mardi 7 juillet, une cinquantaine de costumiers de la troupe se sont plongés dans les préparatifs du costume végétal. Pour confectionner l'habit, les plantes ont été choisies minutieusement. Le blanc du riri, par exemple, compose les colliers des hommes. Ce dernier représente « Faaravaianu’u », l’anguille élevé par Hina, un animal sacré et pur. Le riri n'est pas la seule plante utilisée, le auti fait également partie de la composition du costume. 



Pour les femmes, le costume est composé de sept fougères différentes afin de symboliser le lac Vaihiria où l’anguille sacrée a grandi. Les danseuses porteront également une tenue rouge pour représenter l’anguille, décapitée par Maui. Interrogée par nos journalistes, Isabelle Drollet, la costumière en chef de la troupe, revient sur l'importance du choix des végétaux pour ce costume, représentatifs d'un moment de l'histoire de la légende.


Sur la liste des costumiers, chaque plante correspond à une symbolique. Rien ne manque, hormis le Ora... En effet, les racines collectées sont en quantités insuffisantes pour confectionner les costumes de tous les danseurs. Mais les danseurs ont plus d'un tour dans leur sac... Afin d'éviter de se retrouver à la dernière minute avec un costume imparfait, les danseurs ont donc déjà pensé à remplacer le Ora par les algues du lac Vaihiria dont la couleur est identique. Comme l'explique Teave Chee Ayee, co-auteur de la légende pour la troupe....


Le costume final est élaboré à partir du cocotier : de petites noix de coco, du kere (des fibres entre les palmes), et du ni’au pour imager la transformation de la tête de l’anguille en cocotier. Après un examen rapide, le costume est finalement validé, le groupe est donc fin prêt pour la représentation de ce soir... 
 
Costume
© Polynésie 1ère | Le costume final est élaboré à partir du cocotier
confection costume
© Polynésie 1ère | Démonstration du costume avant le grand show ce mercredi 8 juillet


Retrouvez toute l'actualité et tous les replay du Heiva i Tahiti sur notre page spéciale