Heiva 2014 : le jury et les nouveautés de cette édition

Pupu Tuhaa Pae Heiva 2014
© Suliane Favennec, Polynésie 1ère | Pupu Tuhaa Pae au Heiva 2014

De nouvelles personnalités dans le jury de ce Heiva 2014 et surtout un nouveau mode de notation très attendu par les danseurs.

polynesie1ere.fr Publié le , mis à jour le

Deux nouveautés dans le règlement de cette année 

 
L’absence de prix décernés aux meilleurs danseurs et danseuses au Heiva 2013 avait alors déchaîné les passions. Pour justifier cette décision, une première dans l’histoire du Heiva, les membres du jury avaient expliqué avoir estimé que le niveau de danse requis n’était pas atteint. Des déclarations qui avaient provoqué un séisme au sein des groupes, marqués par la violence des propos. Du coup, après concertation dans l’année des chefs de groupes, le règlement a été quelque peu remanié.  Pour cette édition 2014, la présidente du jury Manouche Lehartel avec l’aide de la fédération tahitienne de ‘ori tahiti, ont mis en place un système de points pour le prix du meilleur danseur et meilleure danseuse.
Pour obtenir le prix du Heiva 2014, les danseurs doivent obtenir une note supérieure ou égale à 80 sur 100. En voici les détails :
danseuse Heiva 2014


Critères de notation :
- Occupation de l’espace : 10 points
- Gestuelle etc. : 15 points
- Variété des pas : 10 points
- Maîtrise rythmique : 10 points
- Maîtrise technique : 10 points
- Expression artistique : 10 points
- Originalité : 10 points
- Costumes : 10 points
- Bonne exécution des pas imposés : 15 points
 
Autre nouveauté : l’apparition d’un nouveau critère sur l’évaluation d’un groupe de danse. Il s’agit de l’engagement émotionnel des
Heiva 2014 soiree d'ouverture
groupes qui sera noté sur quatre points. Pour certains, ce nouveau critère, complètement subjectif, permet pour la première fois au jury de faire parler ses ressentis. Pour Moana’ura Teheiura, consultant sur le Heiva  pour Polynésie 1er, c’est aussi un moyen de ramener du sens dans les spectacles du concours : « Il y a deux tendances aujourd’hui, les chefs de groupes qui maîtrisent la langue ou, en tout cas, souhaitent l’apprendre et d’autres qui la dénigrent. Sauf que, ne l’oublions pas, notre langue est indissociable de notre danse, elle en fait partie».


La composition du jury


Le jury a notamment accueilli cette année deux nouveaux membres en danse.  

En danse :

Manouche Lehartel, présidente du jury : récompensée à plusieurs reprises au Heiva i  Tahiti, Manouche Lehartel est aussi présidente de la Fédération Tahitienne de ‘Ori Tahiti,  et chef du groupe Toa Reva, vainqueur en Hura ava tau au Heiva de 1989. Cette femme d’expérience est aussi connue pour sa casquette de muséologue au Musée de Tahiti et ses îles depuis plus de trente ans.

Vanina Ehu : enseignante au conservatoire artistique de Polynésie Française et chorégraphe, Vanina Ehu est également membre du jury au Hura Tapairu.

Hirohiti Tematahotoa : 2ème prix du meilleur danseur en 1996, meilleur couple en 1999 et vainqueur en Hura ava tau en 2011, ce personnage dont la réputation n’est plus à faire est un petit nouveau dans les jury du Heiva. Pour la première fois, il est de l’autre côté de la scène….

Tiare Trompette : comme son confrère Hirohiti Tematahotoa, cette artiste participe à son premier Heiva en tant que membre du jury. Connue pour être la chef de groupe de Hei Tahiti, crée en 2004, elle a également remporté le Heiva en 2005 en catégorie Hura ava tau puis en 2009 et 2013 en Hura Tau.
 

En chants :

Jean-pierre Cheung Sen, vice-président du jury : chef du groupe Tiona de Pueu, 1er en tarava tahiti en 2009 et 2e en Himene Ru’au en 2009

Nitare Taerea : membre du groupe de chant Taura’a atua en 1986

Fredo Tihoni : multirécidiviste, ce musicien a remporté avec différents groupes le 1er prix tarava tahiti en 2009, 2010 et 2011. En 2012, il terminera à la deuxième marche du podium…
 

En écriture :

Goenda Reea : professeur de tahitien à l’Institut universitaire de formation des maîtres, Goenda Reea est également enseignante en licence à l’Université de Polynésie française. Meilleur auteur au Heiva 2012, il est également à l’origine du thème de Hei Tahiti au Heiva 2013 qui remporte le 1er prix en catégorie Hura tau
 

En orchestre :

Heremoana Urima : professeur de percussions et ukulele au Conservatoire, il est aussi chef d’orchestre dans plusieurs groupes de danse depuis 1988. De 1991 à 1997, il remporte le prix de meilleur orchestre de création avec Heikura Nui, puis en 2009 il obtient le prix du meilleur orchestre de patrimoine et de création avec Hei Tahiti
 

Tout le programme :

 

Dossier de presse dispositif Heiva 2014 sur Polynésie 1ère TV, radio, internet photo

Le Heiva sur Polynésie 1ère


Téléchargez le dossier de presse Polynésie 1ère présentant notre dispositif en télé, en radio et sur internet :