Grand débat national : une contribution du CESC polynésien ?

Les juges du tribunal de commerce siègent au CESC
© Polynésie 1ère

Un recueil de 250 pages sur les thématiques du grand débat national lancé par le chef de l’Etat sera présenté le 12 mars à l’assemblée du CESR de France. Le président du CESC souhaite une contribution du CESC polynésien.

Polynésie la 1ère, Titaua Doom Publié le , mis à jour le

Un recueil de 250 pages sur les thématiques du Grand Débat National lancé par le chef de l’Etat sera présenté le 12 mars à l’assemblée du CESR de France.

En janvier dernier, en pleine crise des "gilets jaunes", le président de la République, Emmanuel Macron, a lancé un grand débat national afin de recueillir les avis des citoyens sur quatre thèmes : la fiscalité et les dépenses publiques, l’organisation de l’Etat des services publics, la transition écologique, et la démocratie et la citoyenneté. Les citoyens polynésiens qui veulent participer au grand débat national pourront donner leur avis sur une plateforme numérique.

"Une contribution du CESC polynésien pourrait être fait (...) Il y a des demandes émanant de la société civile", explique Kelly Asin, président du CESC, le Conseil économique social et culturel.
 

Interview