Maxime Aubry, vétéran du bataillon du Pacifique

Maxime Aubry, vétéran du bataillon du Pacifique
© Polynesie La1ere | Maxime Aubry, vétéran du bataillon du Pacifique

A l’heure du 75e anniversaire du débarquement en Normandie, rencontre avec l’un des derniers survivants des tamari’i volontaires
 

IT/JD/CM Publié le , mis à jour le

Maxime Aubry faisait parti du bataillon du pacifique. C’est l’un des trois vétérans polynésiens encore en vie à avoir répondu à l’appel du Général De Gaulle pour combattre, durant la seconde guerre mondiale, avec les forces françaises libres dans les rangs du bataillon des Tamari'i volontaires, « le bataillon des guitaristes » constitué d’engagés tahitiens et néo calédoniens.

Aujourd’hui âgé de 102 ans, Maxime Aubry vient de fêter son anniversaire en famille. Cet ancien combattant a rassemblé ses souvenirs de guerre dans son garage.  
 



Sur les plages de Normandie, les représentants des pays alliés ont célébré le 75e anniversaire du débarquement. Parallèlement, sur les Champs Elysées, les élus ultramarins ont tenu à rendre hommage au bataillon du pacifique. Après un dépôt de gerbe, ils ont rallumé la flamme du souvenir.
Outremer 1ère