EDT vainqueur de la Hawaiki nui 2015 devant Shell et OPT

EDT
© Polynésie 1ère

EDT vaa remporte la 24e édition d'Hawaiki nui. Deuxième de l'ultime étape entre Tahaa et Bora Bora, EDT a su conserver l'avance accumulée lors du premier round. Shell troisième aujourd'hui termine second au général devant team OPT, troisième. 

Suliane Favennec / CM Publié le

EDT s'impose pour la deuxième année consécutive dans le marathon Hawaiki nui vaa. L’équipe de Steve Teihotaata n’a pas réalisé le grand chelem comme l'année dernière mais s'impose de bien belle manière après avoir terminé successivement premier, troisième et deuxième des trois étapes.


Décramponné à la 9e place du général au départ de Tahaa à près de 12 minutes du leader, team OPT a déjoué tous les pronostics et s'est imposé dans la troisième manche vendredi à l'issue d'une course audacieuse menée en tête de bout en bout.
La joie d'OPT vainqueur de l'étape Tahaa - Bora Bora
© Polynésie 1ère | La joie d'OPT vainqueur de l'étape Tahaa - Bora Bora

Sérieux prétendant à la victoire finale, Shell, cinq fois vainqueur de l'épreuve et second à trois minutes du leader au départ de Patio doit se contenter d'une 3e place à l'arrivée à Bora, synonyme au final de médaille d'argent. 
Shell - 3ème étape Hawaiki nui - 06 11 2015
© Polynésie 1ère | Shell - 3ème étape Hawaiki nui - 06 11 2015

Le lancement de la troisième et dernière étape longue de 58.2 km a été donné de Patio, à Tahaa, peu avant 07h30. Les officiels ont cette année encore eu les plus grandes difficultés du monde à obtenir l' alignement des pirogues en proie à la houle et au courant. Après un faux départ et malgré le mécontentement de certains rameurs, tout le monde a finalement pu trouver sa position et répondre aux ordres du starter.
Le vent, une pluie fine au départ et un lagon agité sous un ciel plombé donnaient aux engagés un avant goût des difficultés qui les attendaient. Le choix du cap à tenir une fois en haute mer et le rôle du peperu (barreur) allaient se révéler cruciaux.
Devant le temple
© Polynésie 1ère | Devant le temple

Dès les premiers coups de pagaies le Team OPT donne le tempo. Quelques minutes seulement après le départ, les postiers s'installent aux commandes et devancent leaders. Ils sont suivis de près par Matairea hoe, Paddling Connection, Shell, EDT, Hinaraurea, Air Tahiti, Tubuai, EDT B, Te ui tini no viper vaa et Arue.
Matairea hoe, équipe de Huahine donnée pour l'une des favorites de cette 24e édition, s'accroche. Elle pointe alors en 10e position au général. EDT B puis Shell A ainsi qu' Arue va’a sont dans le sillage du team OPT et de Matairea Hoe.
Matairea Hoe et Shell
© Polynésie 1ère | Matairea Hoe et Shell

Team Tubuai dont c'est la première participation à Hawaiki nui et 7e au général répond une nouvelle fois présent. Cette équipe des Australes est la grande surprise de cette édition, elle a impressionné tout le monde. Les leaders devront à coup sur s’en méfier pour les éditions suivantes.
 
Imposant une cadence intense, OPT fait forte impression avant d'arriver à Tapuamu, toujours dans le lagon de Tahaa. Tout le monde se pose la même question : l'équipe tiendra t-elle cette cadence jusqu'au bout ?  Paddling de son côté tente de revenir sur OPT avant de franchir la passe et de gagner le large. Team Tubuai est en coude à coude avec EDT B, suivi par EDT A, Arue va’a, Hinaraurea. Air Tahiti semble davantage en difficulté qu'au cours des deux précédentes étapes, les rameurs marquent le pas et ont du mal à suivre la cadence folle lancée par OPT.
EDT, derniers efforts avant la victoire
© Polynésie 1ère | EDT, derniers efforts avant la victoire

Au passage du temple de Tiva, où les badauds sont massés au bord du rivage pour soutenir les aito , OPT prend son envol, suivi de Matairea Hoe.  EDT A accélère tout comme Shell A pour éviter de se faire distancer. Shell et EDT se marquent sur le plan d'eau aujourd'hui. L’enjeu est énorme entre ces deux équipes : plus de 3' séparent EDT A de Shell A.  L’équipe de Patrick Moux arrivera t-elle à rattraper son retard sur EDT ? Réponse sur la plage de Matira.
OPT approchant de la pointe Turiroa - Hawaiki nui 2015 - 06 11 2015
© Polynésie 1ère | OPT approchant de la pointe Turiroa - Hawaiki nui 2015 - 06 11 2015

Après une heure de course dans le lagon, place désormais à deux heures de rame intense au large, jusqu’à Bora Bora. La chance sourit aux spectateurs puisque malgré une forte houle avec parfois des creux de deux mètres, le soleil et la chaleur sont de retour sur la Hawaiki Nui.
Les conditions de houle difficile et peut être aussi l'abus d’alcool, feront tomber une jeune femme d’un poti marara. Très chanceuse, la spectatrice qui a bien a failli être heurtée par un autre bateau, a été remontée à temps sur son embarcation. Un second incident similaire aura lieu plus loin, à Bora Bora. Cette fois ce sera une spectatrice tombée d’un jet ski. Mais, là aussi, plus de peur que de mal.
L'ambiance est bonne dans les bateaux suiveurs !
© Polynésie 1ère | L'ambiance est bonne dans les bateaux suiveurs !

Au large, OPT, qui s’est fait prêter une pirogue par Beachcomber, utilise la même stratégie que EDT B l’année dernière en tenant le cap de mou’a no te manu, la montagne de Bora bora. Une stratégie gagnante puisque OPT prend le large en distançant ses adversaires de plus de 500 mètres. Après  2 h15 de course, elle compte plus de 800 mètres d’avance. Cette distance surffira t'elle à l’équipe pour rattraper les 12' de retard sur EDT, accumulé lors des deux étapes précédentes ? Cela semble peu probable et Team OPT va donc jouer surtout la deuxième ou la troisième place du podium. Une chose est sûre, avec sa performance, OPT montre que EDT et Shell ne sont pas les seuls leaders dans le monde du va’a polynésien.
OPT à l'approche de Bora Bora
© Polynésie 1ère | OPT à l'approche de Bora Bora

A la pointe de Turiroa, les rameurs se font plaisir. La houle est déchaînée, les aito du va’a surfent pour le plus grand plaisir des spectateurs. Les rameurs d'OPT sont les premiers à passer la pointe, plus loin EDT A suit. Les rameurs lèvent les bras et laissent le va’a surfer. Derrière, Shell arrive mais, à cette hauteur du parcours, l’équipe a certainement compris qu'elle a laissé filer la première place. En effet, des centaines de mètres séparent ces trois équipes.Dans le lagon de Bora Bora, OPT confirme son avance, EDT comble son retard. Ce sont les deux premières équipes à franchir la ligne d’arrivée de la plage de Matira où elles sont attendues par les badauds venus nombreux. Shell A arrive en troisième position, la déception se lit sur le visage des hommes épuisés.

OPT a parcouru la distance en 04h 17' 42''. Elle devance EDT de 2'40" et Shell de 6'40".
OPT en tête de la 3ème étape Hawaiki nui 2015
© Polynésie 1ère | OPT en tête de la 3ème étape Hawaiki nui 2015

Hinaraurea pointe en 4e position à 8'29, devant Matairea hoe à 10'35, Air Tahiti à 12'26, Paddling à 12'52, Tubuai à 12'55, EDT B à 13'25 et Pirae à 16'01.
 
Cette année, aucune équipe ne réalise le grand chelem, contrairement à l ‘édition précédente lorsque EDT A avait remporté les trois étapes. Vainqueur en 2012 et en 2014, EDT inscrit pour la troisième fois son nom au palmarès de la course. EDT a parcouru les trois étapes en 9 h 43'17" , Shell termine 2e à 7'17" et OPT 3e à 7'38".

Retrouvez le classement général en cliquant ici :
Classement général HWK nui 2015
Retrouvez le classement de l'étape Tahaa / Bora Bora en cliquant ici :
Classement Tahaa / Bora Bora
Vue sur Matira
© Polynésie 1ère | Vue sur Matira