EDT : Ariitaia Tia'i continue sa grève de la faim

Ariitaia
© Polynésie 1ère

Il est bien déterminé à continuer son combat. Depuis quelques semaines, Ariitaia a décidé d'entamer une grève de la faim pour dénoncer "les agissements" d’EDT et surtout les tarifs prohibitifs de l’électricité en Polynésie. Le contestataire ne compte pas s'arrêter malgré la fatigue.

polynesie1ere.fr, Ination Raveino Publié le , mis à jour le

Il se dit fatigué mais il a encore les idées claires dans sa tête. Cela fait 15 jours que celui qui s’est fait connaitre sur les réseaux sociaux sous le nom d’Ariitaia Tia'i jeûne, un jeûne contestataire. Malgré les 8 kilos en moins et les réserves de son médecin, il ne compte pas s’arrêter.


Le mot "corruption" est un mot qui ressort trois mois après la fameuse affaire Sécosud et la plainte déposé contre X au pénal par l’UPLD, avec en tête de file, Valentina Cross. L'élue dénonce l'avantage accordé par le gouvernement à EDT lors du dernier appel d'offre lancé dans le cadre de la distribution de l'énergie. Elle va même plus loin puisqu'elle affirme pouvoir témoigner de tentative de corruption.


Il y a deux ans, il a créé cette page facebook "Unis pour une électricité juste en Polynésie". C’est là qu’il trouve du réconfort quand le jeûne devient pesant.


Il a plusieurs fois tenté de rentrer en contact avec la maison mère Engie mais aussi avec EDT, aucune rencontre n’a eu lieu à ce jour si ce n’est quelques échanges par courriel.

Retrouvez le reportage complet dans les journaux télévisés de ce samedi 3 décembre sur Polynésie 1ère