Des gendarmes en civil pour vous surprendre

Gendarmes en civil
© Polynésie 1ère

Des gendarmes en civil ont effectué ce matin des contrôles routiers. Cette façon de procéder permet aux forces de l’ordre de mieux appréhender les contrevenants. En ligne de mire : l’utilisation des téléphones au volant et l’absence de ceinture de sécurité.

Mario Leroi; Eva Raapoto; Hélène Harté Publié le , mis à jour le

Circulation
Aujourd’hui les contrôles avaient lieux aux entrées de Papeete. C’est aux heures de pointe que la technique est la plus efficace. Les gendarmes en civil se postent sur le bord des routes. Dans la circulation dense, et grâce à une vitesse réduite, les yeux avertis des agents en civil repèrent les automobilistes qui ne respectent pas les règles de sécurité. Les informations sont transmises par téléphone à une deuxième équipe chargée d’arrêter et de verbaliser les automobilistes en infraction.

Ce matin, après 1 heure et demie de contrôle les infractions constatées sont nombreuses : 54 pour défauts de ceinture de sécurité, plus d’une vingtaine pour utilisation du téléphone au volant. Verbalisés sur place pour ces infractions de 4ème catégorie, les contrevenants doivent s’acquitter  d’une amende de 16 400 Fcp

Ecoutez les explications du Maréchal des logis chef Olivier Cussaguet, motocycliste à la brigade motorisée de Faa’a au micro d’Eva Raapoto :

Ce n’est pas le premier contrôle de ce type pour la gendarmerie, ainsi elle espère voir diminuer le nombre d’accidents. Le mois de mai étant réputé noir pour la sécurité routière.