Dépistage de la tuberculose à Mahina

Dépistage de la tuberculose à Mahina
© Polynésie 1ère

La deuxième étape du dépistage de la tuberculose à Mahina a eu lieu ce vendredi 22 septembre. La direction de la Santé évalue également la nécessité de dépister un ou deux autres quartiers à Pirae et Papeete.

polynesie1ere.fr, Nicolas Suire et Hubert Liao Publié le , mis à jour le

Lundi et mardi derniers, 665 personnes sur 885 de la zone du Tahara'a ont subi un dépistage. Les personnes qui ont une réaction positive semblent être peu nombreuses mais les tests n'ont pas encore révélés tous leurs résultats. La direction de la Santé évalue également la nécessité de dépister un ou deux autres quartiers à Pirae et Papeete.

Rencontre à Mahina avec Sandra, habitante du quartier Tirao, Sylvie Rolland, infirmière, et Marine Giard, responsable du Bureau de veille sanitaire...


 

Qu'est-ce que la tuberculose ?

La tuberculose est une maladie contagieuse due au bacille de Koch. Cet agent infectieux est transmis par voie aérienne, via des gouttelettes contenant les bactéries et expectorées par la toux des malades.

Toutes les personnes infectées par le bacille de Koch ne développent pas la maladie : seules 5 à 10% d’entre elles développeront une tuberculose avec symptômes. Le bacille peut rester dans l’organisme à l’état "dormant" pendant des années. Les personnes immunodéprimées ont plus de risque de développer une tuberculose, une fois infectées, et particulièrement les malades du sida. Le virus VIH et le bacille de Koch forment en effet une association dangereuse, chacun de ces deux agents infectieux aidant la progression de l’autre.

La tuberculose tue près 1,8 millions de personnes chaque année dans le monde. Dans les années 40, aucun médicament ne permettait de soigner la tuberculose. Aujourd’hui, une association d’antibiotiques est utilisée pour traiter les tuberculeux, mais le traitement doit être suivi au minimum six mois (et jusqu’à deux ans). En 2016, l’OMS a approuvé l’utilisation d’un protocole thérapeutique bref (neuf mois), et bien moins coûteux que le traitement qu’elle recommandait précédemment.

(source OMS)

L'actu en vidéo

Tahiti fashion week – une aura qui dépasse les frontières du fenua

Tahiti fashion week – une aura qui dépasse les frontières du fenua