De nouveaux ennuis judiciaires pour Gaston Flosse

flosse gAV
© Miri Tumatariri | L'ex président, Gaston Flosse, ce jeudi matin lors de son arrivée à la DSP pour être entendu dans l'affaire de la vaisselle et de l'argenterie disparues à la Présidence.

Alors que sa compagne Pascale Haiti est en garde à vue depuis hier, Gaston Flosse est à son tour entendu ce jeudi matin dans l'affaire de la disparition de la vaisselle et de l’argenterie disparues de la Présidence.

polynesie1ere Publié le , mis à jour le

Depuis hier, mercredi 10 décembre, la compagne de Gaston Flosse, Pascale Haiti, est placée en garde à vue dans les locaux de la DSP. Elle est soupçonnée d'être à l'origine de la disparition, pour une valeur de 4 millions de francs, de la vaisselle et de l’argenterie de la Présidence. Des pièces qui ont été retrouvées au domicile de Gaston Flosse mais aussi à l’Assemblée de la Polynésie.Une information judiciaire pourrait être ouverte pour détournement de biens publics.

Les policiers sont tombés dessus alors qu’ils enquêtaient sur le poste de conseiller spécial qu’occupe actuellement le leader orange à l’Assemblée. Ce jeudi matin, Gaston Flosse a été convoqué à son tour par les enquêteurs. Arrivé à la DSP avec les factures en main, le leader orange a justifié l'achat de la vaisselle et de l'argenterie.

Ecoutez les réactions de Gaston Flosse et de son avocat Me Quinquis, recueillies par notre journaliste MIri Tumatariri

flosse quinquis


flosse
© Miri Tumatariri | L'arrivée de Gaston Flosse, ce jeudi matin, à la DSP pour être entendu dans l'affaire de la disparition de la vaisselle et de l'argenterie de la Présidence.


Le parti dénonce un harcèlement judiciaire


Dans un communiqué, le Taho’era’a Huira’atira tire à boulets rouge sur le procureur de la République et l’Etat, et dénonce un harcèlement judiciaire de la part de José Thorel. Par ailleurs, le parti autonomiste s’interroge sur la coïncidence entre ces derniers rebondissements judiciaires et le vote de la résolution sur le nucléaire. Pour le Tahoeraa Huiraatira, Gaston Flosse est l’homme à abattre par tous les moyens, et compare l'ex-président à Pouvanaa a Oopa.

Du côté de la Présidence, Edouard Fritch a également réagi à cette nouvelle affaire. Dans un communiqué, le président indique qu'il souhaite s'abstenir de tout commentaire sur le fond d'une enquête dont il ne connaît ni les tenants, ni les aboutissants. Sans nommer une seule fois Gaston Flosse, Edouard Fritch déclare : "Je ne doute pas que les personnes mises en cause sauront apporter des explications satisfaisantes aux enquêteurs".
 

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.

Je participe à l'enquête

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.

Je participe à l'enquête