CTC : l'exception financière de la Maison de la culture et du Conservatoire

Maison de la culture de Polynésie française
Maison de la culture de Polynésie française

Après le rapport de la chambre territoriale des comptes sur les services culturels du Pays, Heremoana Maamaatuaiahutapu se réjouit des bons résultats de la Maison de la culture et du Conservatoire de Tahiti sous sa gouvernance.

E.Tang/B.Tumatariri Publié le , mis à jour le

Hier, nous vous révélions que la Chambre Territoriale des Comptes avait épinglé la gestion des services culturels du Pays.
Celle du musée Gauguin et celle de l'ex-Heiva Nui y sont particulièrement visées.
Depuis 1984, les services culturels ont connu 22 ministres.
Pour l'actuel titulaire du porte-feuilles, Heremoana Maamaatuaiahutapu, des changements ont été opérés dans le bon sens depuis son arrivée en 2015.

Cour des comptes Maison culture


Cour des comptes Maison culture


Des propos recueillis par Belinda Tumatariri.

CTC et parquet même combat

La chambre territoriale des comptes (CTC) et le parquet vont mieux communiquer pour lutter contre la délinquance financière et économique.
Hier, les deux entités se sont rencontrées pour mettre en place des outils de signalements...
Des éventuelles infractions dont la CTC aura connaissance dans l'exercice de ses activités de contrôle des fonds publics.
Un magistrat référent a été désigné au parquet général pour faire le lien entre les deux structures.