CPS: le tribunal ordonne la levée des barrages

CPS : le tribunal ordonne la levée des barrages
© Polynésie 1ère | Tribunal cet après midi

Au 10ème jour de grève, aucune avancée dans le conflit qui oppose les grévistes et la direction

Lai Temauri / Tauarii Lee Publié le , mis à jour le

Les barrages doivent être levés à la CPS. Cest la décision du juge des référés cet après midi.
Les grévistes empêchent l'entrée des véhicules au siège de la CPS depuis mardi dernier. Maitre Benoit Bouyssié l’avocat de la direction de la CPS est bien sûr satisfait du jugement rendu. Il le dit au micro de Tauarii Lee :


De leur côté les grévistes ne comprennent pas cette décision du tribunal. Pour Eugène Sommers, délégué syndical CSIP, c'est la direction qui bloque les accès aux ressortissants : c’est la direction qui a ordonné la fermeture et interdit l’accès au bâtiment de la caisse de prévoyance sociale
Eugène Sommers clame haut et fort l’innocence des grévistes qui selon lui n’ont jamais fait entrave à la libre circulation, il est au micro d'Hubert Liao :
Vous l'aurez compris, il n'y a pas d'astreinte.
Et dans un courrier adressé cet après midi aux organisations syndicales, Yves Laugrost, le président du conseil d'administration informe je cite : "être
disponible pour une reprise des négociations dans les meilleurs délais, dès constatation de la libération totale des accès véhicules et piétons à la Caisse de prévoyance sociale".