Corruption à l'hôtel Méridien Bora Bora

L'ex directeur technique de l'hôtel Méridien Bora Bora devra répondre de corruption
© Polynesie 1ère | L'hôtel Méridien Bora Bora

Stéphane Noyelles responsable des travaux au sein de l’établissement hôtelier après le passage du cyclone Oli percevait des pots de vin de la part des entrepreneurs chargés des réparations. L’affaire est examinée, ce matin, devant le tribunal correctionnel.

Lai Temauri / Axelle Mesinele Publié le , mis à jour le

11 millions de francs pacifiques, c'est la somme que Stéphane Noyelles a reconnu avoir récupéré entre 2010 et 2011.
Après le passage du cyclone Oli en 2010, l'hôtel Méridien a du faire face à d'importants dégâts.

L'ex directeur technique de l'hôtel Méridien Bora Bora devra répondre de corruption
© Polynésie 1ère | La lagune intérieure de l'hôtel Méridien Bora Bora

C'est son directeur technique régional qui a été chargé de remettre tout en état. C'est à ce moment là qu'il passe des accords avec des entrepreneurs locaux. Il négocie des factures à la hausse, deux fois plus cher et la différence lui est versée en espèces. Si les artisans refusent les conditions, ils n'ont pas le chantier. C'est d'ailleurs l'un d'eux qui alerte la direction du Méridien. Le groupe dépose une plainte et renvoie son directeur technique.

L'ex directeur technique de l'hôtel Méridien Bora Bora devra répondre de corruption
© Polynésie 1ère | Le staff de l'hôtel Méridien Bora Bora

Stéphane Noyelles a quitté le territoire, il sera absent à son procès mais il exerce toujours dans l'hôtellerie.