Climat social tendu à La Dépêche et à l’hôpital

La Dépêche de Tahiti
© DR

La grève au sein du quotidien La Dépêche de Tahiti est effective depuis ce matin. Au CHPF, le mouvement pourrait prendre effet lundi, jour de la visite du président de la République.

G.T ; M.D Publié le , mis à jour le

Depuis jeudi matin matin, une grève est effective au sein du groupe de presse Media Polynésie qui détient notamment la Dépêche de Tahiti. Les longues négociations de mercredi entre la direction du groupe et l’intersyndicale se sont soldées par un échec. Elles ont repris à 14h00 cet après-midi. Les syndicats dénoncent en premier lieu les choix de la nouvelle direction.

Cyril Legayic de la CSIP s’en explique au téléphone de Gilles Tautu :

Cyril Legayic grève La Dépêche

A Tia I Mua, la CSTP/FO, Otahi et O Oe To Oe Rima sont aussi engagés dans ce conflit.
CHPF Taaone
© CHPF | Hôpital arrivée urgence
Le CHPF encore dans le doute

Un mouvement de grève plane aussi sur le CHPF du Taaone à l’appel du syndicat des praticiens hospitaliers. Le préavis prend effet lundi matin si aucun accord n’est trouvé d’ici là. Des négociations sont prévues à 14h00  jeudi 18 février après-midi avec le ministre de la santé Patrick Howell. Le syndicat dénonce les mauvaises pratiques de l’administration et un statut de la fonction publique hospitalière qui n’a pas évolué depuis 1996.

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.

Je participe à l'enquête

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.

Je participe à l'enquête