Les chiens d’une SDF embarqués

Chiens SDF

C’est le père Christophe qui a relayé le témoignage d’Angélina, propriétaire de 3 chiens, Fa'apu, Fenua et Fa'ana. Ceux-ci ont été capturés alors qu'ils étaient en présence de leurs maîtres.

IR Publié le , mis à jour le

Ce soir là, selon son témoignage, les policiers lui auraient expliqué qu'ils intervenaient selon une directive  du "ministre de la Santé, pour l'hygiène (...) Ils ont dit que c'est aussi le maire de Papeete (...) et qu'il a dit que ce n'est pas seulement les chiens, mais aussi les SDF qu'ils vont dégager" .

Gilles Tautu est allé à la rencontre d’un sans domicile fixe qui est lui aussi propriétaire d’un chien.
Écoutez

Chiens SDF


La SPAP a pris le parti d’Angélina déclarant sur les réseaux sociaux qu’ils se battront pour que Fa'apu, Fenua, Fa'ana et leurs maîtres se retrouvent et aient le droit d'exister.
Du côté de la mairie, on parle effectivement d'un souci d'hygiène. Mais aussi de sécurité.

 

 

Voici le témoignage tel qu’il a été diffusé par le père Christophe

Hier au soir à Vaiete, alors que nous faisions "la charité" mon chien était avec nous. Une amie arrive toute paniquée * en disant : "La Fourière arrive". Mon chéri, pensant que le fait d'avoir un squat supposait que notre chien n'était pas un chien de rue, on n'a pas fait attention aux propos de notre amie.
Une heure après les mutoi de la fourrière sont arrivés, notre chien à côté de nous était en liberté. Je l'ai vite appelé et j'ai remis sa chaîne… et nous sommes rentrés à notre squat. Les mutoi ont percuté mon vélo qui est tombé. Ils sont entrés, alors que j'avais enfermé mon chien. Un dialogue s'en est suivi :
- "Tu veux qu'on prenne ton vélo ou ton chien?"
- "Prenez mon vélo !"
- "Tu veux qu'on t'embarque ? "
- "Oui "
- "On t'embarque et on prend tes chiens de force"
Alors j'ai pleuré en disant que mes chiens sont gentils… ils n'ont rien fait !
Le mutoi m'a répondu :
- "Haia, eita to oe vaha paia, faamu ia oe i te uri ! "
[Haia, tu ne peux pas te nourrir, comment pourrais-tu nourrir le chien]
- "E nehenehe vau a haere e ote te moa te mau mahana, e paia hoa tau uri."
[Je peux faire des fellations tous les jours, donc je peux aussi nourrir mon chien]
- "Eiaha e tai"
[Il faut pas pleurer]
Le "gros" mutoi a dit :
- "C'est le ministre de la santé qui a dit qu'il faut dégager tous les chiens de rue à cause de l'hygiène. "
- "Ah bon ! Allez voir à Vaiete, tous les rats qui courent partout ! Allez au marché… les rats sont gros comme des chats !"
- "De toute façon c'est le Maire qui a voulu ça ! Il va ramasser non seulement les chiens mais aussi les SDF de la ville**. Et si tu as quelque chose à dire, adresses-toi directement à Buillard, le maire".
En me retenant près d'eux : "Reste-là", ils étaient persuadé que le chien Faapu allait revenir. Ils m'ont ordonné de faire sortir les autres chiens, un par un. Faamu est sortie et les mutoi l'ont attrapé pour le jeter dans la cage. Fenua, le 3ème est parti se cacher et ils m'ont obliger d'aller le récupérer. Faapu est entré dans le squat alors que les mutoi essayaient en vain de l'attraper. Fenua, couchée sur le dos c'est laissée attrapée. Les mutoi m'ont ordonné de la mettre dans la cage. Faapu m'a suivi et il a été attrapé par les mutoi qui l'ont soulevé tout en l'étranglant pour le jeter en cage. Il était minuit quand les mutoi sont partis avec mes trois chiens. Je n'ai pas eu le temps de câliner Faapu, mon gros chien, celui qui me suit partout.
C'est l'année du chien… pourquoi fait-on ça aux chiens ?
Mon chien Faapu est passé dans l'émission D'jeunes avec Rai quand il avait trois mois. Mon chien a un an et demi… c'est une vedette. Tout le monde le connait, il est gentil…
J'ai pleuré toute la nuit et j'ai erré dans la ville sans dormir. je suis traumatisée et je ne sais pas si ce soir je vais pouvoir dormir !
_________________________________________
* Cette amie est l'une de celle qui avait été menacée plusieurs jours auparavant…de la saisie de son chien.
** C'est une pratique courante des années 95, ou les mutoi municipaux ramassaient les SDF dans les rues de Papeete et le emmenaient au milieu de la nuit sur le bord de la route à Papenoo !