Bilan de la visite de la ministre de l’éducation, Najat Vallaud-Belkacem

Najat Vallaud-Belkacem en Polynésie
© Polynésie 1ère

Le départ de la ministre de l’éducation pour la Nouvelle Calédonie, sonne la fin de sa visite au fenua. Au cours de ces trois jours elle s’est engagée sur plusieurs projets structurants. Retour sur les  principaux points abordés.

Polynésie 1ere Publié le , mis à jour le

Au cours des trois jours de sa visite officielle, Najat Vallaud-Belkacem a annoncé plusieurs décisions importantes pour le développement du système éducatif en Polynésie :

- Le déblocage de 656 millions cfp pour la rénovation de l'internat de Rangiroa et la construction de deux autres aux Marquises et à Faaa.

- La signature d’une convention décennale pour l’éducation entre le pays et le territoire. Cette décision engage les deux parties à donner à l’éducation les moyens et les objectifs de progresser vers une meilleure formation des élèves. Elle entrera en vigueur dès janvier 2017.

- Les transports scolaires bénéficient de 31 millions supplémentaires augmentant ainsi la participation de l’Etat de 10%.

- La ministre s’est engagée à mettre en place une deuxième formation préparatoire aux écoles d’ingénieurs au lycée de Taaone. Une première avait déjà vu le jour l’année dernière.

- A Huahine, un nouvel appel à projet financé pour moitié par l’Etat pour le développement du numérique à l'école a été abordé.

- Pour l’université, annonce d'une une augmentation de 60 millions du budget de fonctionnement et la création de postes supplémentaires.

- Pour le centre des métiers d’art, quatre nouveaux CAP reconnus par l’Education nationale devraient voir le jour.

 

L'actu en vidéo

Les policiers de Papeete choqués par l’assassinat de leurs collègues parisiens

Les policiers de Papeete choqués par l’assassinat de leurs collègues parisiens