Attentat meurtrier de Bangkok : une Tahitienne raconte

Attentat meurtrier de Bangkok : une Tahitienne raconte
© France 3

L'explosion d'une bombe a fait lundi à Bangkok au moins 19 morts et plus de 120 blessés près d'un sanctuaire en plein centre de la capitale, une zone très fréquentée, y compris par les touristes étrangers. Une Tahitienne, Marguerite Laille, se trouvait non loin du lieu de l'attentat.
             

Avec AFP/E.Tang /C.Doom Publié le , mis à jour le

Parmi les tués figurent dix Thaïs, un Chinois et un Philippin, a précisé la police dans la soirée. 123 personnes ont en outre été blessées dans la puissante explosion qui a dévasté une artère du centre-ville à une heure de pointe. Elle est survenue peu après 18h30 locales, moment où de nombreux touristes et fidèles se pressent dans ce sanctuaire à ciel ouvert.
Peu après le drame, plusieurs corps démembrés étaient visibles sur les lieux de l'explosion à l'extérieur du sanctuaire d'Erawan, situé sur l'une des principales artères du centre-ville, a constaté un journaliste sur place.

Bombe puissante

La rue, au-dessus de laquelle passe le métro aérien, était jonchée d'éclats de verre et plusieurs motos carbonisées gisaient sur la chaussée.
"C'était une bombe, je pense qu'elle était sur une moto... C'était puissant, regardez les corps", raconte un sauveteur, qui n'a pas souhaité être identifié.
Pour le porte-parole de la police, Prawut Thavornsiri, l'attentat était motivé par des raisons politiques et fait pour semer le "chaos" dans un pays dirigé par une junte militaire depuis 15 mois. Mais il n'a été revendiqué dans l'immédiat et un porte-parole du gouvernement a indiqué qu'il était trop tôt pour savoir qui était derrière cette attaque.
Dans le sud de la Thaïlande, en proie à un conflit qui a fait plus de 6.300 morts depuis 2004, les attentats sont fréquents mais moins bien moins meurtriers. Et aucune attaque n'a jamais été confirmée à l'extérieur de cette région malgré les années de guerre.

Marguerite Laille, qui se trouve actuellement à Bangkok, a été jointe au téléphone par Carmen Doom. Elle raconte comment elle a vécu cet événement dramatique :

Attentat meurtrier à Bangkok

##fr3r_https_disabled##