Atimaono: une manifestation UPLD interrompt la visite d'investisseurs chinois

Des manifestants UPLD contre le projet du complexe hôtelier à Atimaono
© POLYNESIE 1ERE | Des manifestants UPLD contre le projet du complexe hôtelier à Atimaono

Ils étaient près d'une centaine à manifester sur le terrain de Atimaono, contre le projet de complexe touristique chinois. Une manifestation qui a empêché les investisseurs de réaliser la visite du domaine.

H. YIENG KOW, P. TSING TSING Publié le , mis à jour le

hélicoptère G Flosse et Chinois
© POLYNESIE 1ERE | L'hélicoptère à bord duquel le président Floss avait pris place en compagnie d'investisseurs chinois

C'est vers 16 heures, que l'hélicoptère avec à son bord, les investisseurs chinois et le président de la Polynésie Gaston Flosse devait se poser au domaine d'Atimaono.
Une visite avortée car à terre, une centaine de militants UPLD les attendaient avec une énorme banderole sur laquelle on pouvait lire: "No Chinese Hotel Here" et "Maohiland" écrit en lettres géantes. L'hélicoptère a ainsi survolé le domaine à deux reprises avant de rentrer sur Papeete.
Pour Oscar Temaru: "Il faut laisser le bord de mer [d'Atimaono] pour les enfants, les familles et les visiteurs qui voudront voir ce lieu", car selon lui, dès qu'un hôtel sera construit sur place, "tout sera privatisé"

manifestants UPLD atimaono
© POLYNESIE 1ERE | une centaine de manifestants UPLD protestent contre le projet de complexe hôtelier

Rapidement, un communiqué de la Présidence a été envoyé aux médias, dans lequel la manifestation est qualifiée de "tentative de sabotage d'Oscar Temaru"

le communiqué de la Présidence concernant la manifestation UPLD à Atimaono

Plus de détails dans vos journaux télévisés ce soir.