Assises : un cambriolage qui tourne au drame

tribunal / Justice
© Polynésie la 1ère

Aux Assises, ce jeudi 27 juin, un jeune de 24 ans accusé d'avoir, en 2016, frappé un homme de 83 ans qui l'avait surpris en flagrant délit de vol. L'octogénaire décèdera 10 jours plus tard. Compte-rendu d'audience

Polynésie la 1ère (MLSF), Lucile Guichet-Tirao, Patrick Tsing Tsing Publié le , mis à jour le

L'homme de 24 ans est accusé d'avoir frappé un octogénaire, qui l'avait surpris en flagrant délit de vol. "Je volais parce que je n'avais rien" expliquera l'accusé afin de justifier son acte. Les faits se sont déroulés le 21 décembre 2016 sur les hauteurs de Pirae. Le décès du vieil homme surviendra 10 jours plus tard à l'hôpital des suites d'une opération. Une mort qui avait à l'époque suscité l'émoi.

"Pour des personnes de cet âge (...), les interventions chirurgicales sont vivement déconseillées car il y a un taux de morbidité très important", défend Me Raoul Aureille, avocat de la défense. De leur côté, la veuve et les enfants de la victime attendent des réponses. "Le procès était attendu par eux pour pouvoir se reconstruire", confie Me Robin Quinquis, conseil des parties civiles.