L'aéroport de Faa'a : "c'est un patrimoine qui doit nous revenir"

La lettre d'Oscar Temaru
© Polynésie 1ère

Le maire de Faa'a demande une nouvelle fois à l'Etat la rétrocession de l'aéroport à la commune. Dans une lettre ouverte au président de la République, il rappelle également les propos d'Emmanuel Macron au sujet de la colonisation, qu'il a qualifiée de "crime contre l'humanité".

polynesie1ere.fr, Ismaël Tahiata et Mirko Van Fau. Publié le , mis à jour le

Dans une lettre ouverte adressée au président Macron, le 13 novembre, Oscar Temaru demande au chef de l'Etat le transfert de propriété et d’exploitation de l’aéroport international de Tahiti-Faa’a. "C'est un patrimoine qui doit nous revenir", affirme Oscar Temaru.

La rétrocession de l’aéroport de Faa’a est une promesse faite par l'ancien président de la République, François Hollande. Oscar Temaru attend donc qu'elle soit tenue.

Pour le maire de Faa’a, sa commune est victime de la colonisation en raison des nuisances générées par l’installation de l’aéroport. Selon lui, ce transfert, ne "serait que justice" et donc, le premier pas pour accéder à l’auto-détermination.

La lettre d'Oscar Temaru