400 sans domicile fixe à Tahiti

400 sans domicile fixe à Tahiti
© Presidence | Le collectif Te Ta'i Vevo à la présidence

400 personnes seraient SDF à Tahiti selon le rapport d'une étude sur les personnes en situation d'errance à Tahiti menée par la délégation du collectif Te Ta’i Vevo. Cette délégation regroupe la Croix-Rouge, le Secours Catholique, l’Ordre de Malte et le Club de prévention spécialisée.

Lai Temauri / Présidence Publié le , mis à jour le

Dans la perspective de la mise en place d’un Samu social, la Croix-Rouge a regroupé tous les partenaires engagés dans la lutte contre l’exclusion sociale Ils ont dénombré 400 personnes en situation d’errance à Tahiti dont une proportion importante de jeunes et même de mineurs.

Le collectif a préconisé une dizaine d'actions concrètes et immédiates pour améliorer la situation des personnes sans domicile fixe. C’est notamment le cas pour l’assistance dans les démarches administratives et matérielles. Mais le rapport remis au président et à la ministre pose également les objectifs d’un travail en profondeur dans lequel la prévention et l’éducation jouent une place essentielle.

Le collectif, par son rapport, entend interpeller le gouvernement afin qu’il s’engage dans une action concertée pour une meilleure prise en charge d’un phénomène qui est en constante augmentation.

Le président du gouvernement a rappelé qu’à l’issue des assises de la famille qui seront prochainement organisées des solutions seraient mises en oeuvre.