4 mois de prison ferme pour avoir menacé des gendarmes

tribunal de papeete
© Polynésie 1ère

Un quadragénaire a été condamné jeudi 31 mai 2018 par le tribunal correctionnel à huit mois d'emprisonnement dont quatre mois ferme pour avoir menacé des gendarmes et dégradé leur véhicule. L'individu était sous l'emprise de l'alcool au moment des faits. 

Polynésie la 1ère Publié le , mis à jour le

Les faits se sont déroulés le 29 juin 2018 à Faa'a. Il était complètement ivre, avec son cousin. L'individu cherchait les ennuis dans un grand bâtiment social de Faa’a, et lorsqu’il a vu les uniformes bleus, il a vu rouge. L’accusé, originaire de Huahine n’aime vraiment pas les gendarmes. A trois reprises déjà, il a été condamné pour outrages et rébellions.

A la barre du tribunal, il tentait de minimiser ses actes. Minimiser par exemple, sa volonté réelle de lancer une chaise sur la voiture des gendarmes. Minimiser aussi ses menaces de mort à l’encontre des trois gendarmes métropolitains, qui se sont portés partie civile.

Les quatre packs de bières engloutis par l’accusé ce jour là, ne sont sans doute, pas étrangers à cet excès de violences. Pour lui, c’était déjà la quatrième condamnation pour des faits à l’encontre d’agents dépositaires de l’autorité publique.

C’est la raison pour laquelle, en plus des 8 mois d’emprisonnement dont 4 ferme, l’accusé devra aussi respecter une mise à l’épreuve de 2 ans, mais aussi une obligation de soins pour ses problèmes liés à l'alcool.

A l'issue de l'audience, l'homme âgé d'une quarantaine d'année à été conduit à Nuutania. 

Et dans une autre affaire, un homme a été condamné à 6 mois d’emprisonnement dont 3 mois fermes, pour avoir frappé sa concubine et la mère de cette dernière alors qu’il était ivre. Il lui faudra aussi respecter une obligation de soins