1er jour au FIFO : les 3 films visionnés par le jury

films fifo 03 02 15

Pour cette première journée du 12ème FIFO, le jury a pu visionner trois films en compétition. Le petit théâtre reste la salle privilégiée pour accueillir les projections en course pour décrocher le grand prix.

Polynésie 1ère
Publié le , mis à jour le

15 minutes avant le début des films, la file d’attente est déjà longue devant la salle du petit théâtre de la maison de la culture. C’est ainsi chaque année, surtout pour les films attendus par le public. Aujourd’hui mardi, le jury ainsi que le public ont pu apprécier trois productions, aux origines, aux thèmes et aux formats variés. Présentation. 
 
BIG BOSS :
 
C'est le premier film en compétition visionné par le jury dès 9 heures. Un 26 minutes tourné en Australie et réalisé par Paul Sinclair. Big Boss raconte l’histoire de Baymarrwangga, une aborigène de 95 ans vivant sur l’île Murrangga au nord de la Terre d’Arnhem. Elle s’est mise au défi de rester la cheffesse du peuple Yan-nhangu pour sauvegarder la langue et transmettre les traditions : construction de pirogue, peintures corporelles, pêche, circoncision…. Un voyage au cœur même de la culture aborigène et sa sauvegarde. 

 

 
LE TEST, CHRONIQUE D’UNE INITIATION :
 
Projeté dans la compétition officielle du FIFO 2015 en seconde position, cette production calédonienne a déjà remporté un prix, celui de l’Oceania Pitch 2013. Adilah Dolaiano en est le réalisateur. Ce documentaire de 52 minutes raconte la renaissance de l’initiation à la pêche traditionnelle à la bonite dans les îles Salomon. C’est l’engagement d’un jeune garçon, Ernest, et celui de toute une communauté pour faire revivre une tradition après 30 ans d’oubli. Une entrée dans le temps lent océanien. 

 

TE HONO KI AOTEAROA :
 
Dernier film visionné aujourd’hui par le jury, ce documentaire néo-zélandais de 83 minutes raconte le périple d’une pirogue traditionnelle destinée à être exposée dans un musée hollandais. Le directeur du Musée de Leyde a l’idée de faire rentrer dans les collections du musée une pirogue maori.Ce projet est monté avec le souci de faire vivre une relation forte entre les Maori et les Hollandais, mais aussi pour offrir une part du mana, du waka à l’équipage hollandais. Ce documentaire nous amène de la construction de la pirogue jusqu’à la cérémonie du don. Réalisé par Jan Bieringa, ce film prône la connaissance culturelle et sa transmission. L’ouverture au monde de la culture maori.

Les prochains films en compétition visionnés mercredi par le jury : Destremeau, un destin polynésien ; Rapa Nui, l’histoire secrète de l’île de Pâques ; Shark Girl ; Tender.