1992-2014 : Les légendes de Hawaiki Nui

hawaiki nui vaa
© Polynésie 1ère

Créée dans les années 90, la célèbre course qui se déroule aux îles sous le vent est aujourd’hui la plus réputée du monde du va’a. Retour sur plus de 20 ans d’histoire, d’émotions, de grands noms et de changements.

Maruki Dury, Tauarii Lee, polynesie1ere.fr Publié le , mis à jour le

« Va’a » est aujourd’hui associé au fenua. Les Tahitiens sont excellents dans ce sport devenu numéro 1. Mais il faut savoir que ça n’a pas toujours été le cas, car avant cette domination sans partage, les Tahitiens étaient des adversaires de second plan. Les Hawaiens, Australiens et autres Néo-zélandais se partageant les premiers rôles.

Mais le va’a polynéien a évolué et l’influence extérieure est venue percer la manière de faire « à la locale ». Les techniques de rame se sont étoffées, le surf a pris une part grandissante dans les paramètres de course, le matériel évolue constamment, les préparations physiques des rameurs sont devenues plus soutenues. Bref, le va’a s’est professionnalisé. La Hawaiki Nui est aujourd’hui la course référence de la sphère locale et dépasse même nos frontières. Petit tour d’horizon des clubs qui ont inscrit leur nom au palmarès.

Hawaiki nui vue helico
© Polynésie 1ère | La Hawaiki nui va'a vue d'hélicoptère
12 clubs ont remporté le Hawaiki Nui
 
C’est Edouard Maamaatuaiahutapu, président emblématique de la fédération tahitienne de va’a et ses amis passionnés qui sont à l’origine de la création de l’événement. L’objectif : créer une course aussi prestigieuse que la Molokai Hoe mais plus difficile. Pari réussi quand on voit la ferveur dans les Raromata’i chaque année.
 
En 1992, le club des piroguiers de Faa’a remporte la première édition aux dépens d’un autre grand nom de l’époque, Te Ui Va’a. L’année suivante, rebelote mais sous la bannière de Tamari’i Faa’a, même performance des rameurs de Faa’a et même seconde place pour Te Ui Va’a : la pilule est difficile à avaler. C’est en 1994 et lors de la 3ème édition que le club de Punaauia remporte finalement sa seule victoire au Hawaiki.

En 1995, retour sur le devant de la scène du club de Faa’a formé par Gabilou et Hughes Laughlin, avec une 3ème victoire. En 1996, première victoire d’un club des îles : Fare Ara de Huahine remporte la 5ème édition, après deux 3ème place en 93 et 94 puis une 2ème place en 95. En 1997, dernière victoire de Faa’a dans l’histoire du Hawaiki… le deuxième plus beau palmarès de la course avec quatre victoires, derrière un club désormais incontournable que nous évoquerons un peu plus tard.
 
1998 est synonyme d’expansion. Pirae remporte la 7ème édition. Le politique s’en mêle, Gaston Flosse est à fond derrière l’équipe de sa commune, le sponsoring est de plus en plus présent et l’année suivante, en 99 les deux équipes de Pirae Va’a Mobil s’imposent devant Maitai Shell : du jamais vu auparavant.

En 2000, l’équipe de Rangiroa Te Pae Ti’a vient contrarier le tenant du titre. La pirogue Millenium viendra gagner au finish à Matira, la seule victoire de l’histoire du club enregistré comme étant basé à Rangiroa, mais avec des rameurs originaires de Tahiti. En 2001, Pirae Va’a Mobil récupère son titre de champion devant Maitai Shell, 3ème victoire de l’histoire du club et également 3ème plus beau palmarès de la compétition.
 
Le début de l’hégémonie de Shell Va’a
 
En 2002, après de bonnes performances les années passées sous la bannière de Maitai Shell, l’équipe d’Albert Moux décroche sa première victoire devant Teva et Pirae Va’a Mobil. Petit trou pour l’équipe des hydrocarbures en 2003 avec la victoire de Fare Ara (la 2ème de son histoire 7 ans après) et en 2004 avec l’équipe de Lewis Laughlin, l’AS Rai. En 2005, l’équipe de Shell Va’a récupère le titre de champion sur le Hawaiki devant Fare Ara et Team OPT : le début de la suprématie. De 2005 à 2008, Shell Va’a c’est 4 victoires d’affilée, devant le Team OPT et Tamarii Vairao, puis EDT et surtout une grosse impression de domination jusqu’à devenir la référence dans le milieu du va’a. C’est également à cette même période que Shell Va’a règne en maître à Molokai enchaînant huit victoire consécutives de 2006 à 2013. Au Hawaiki Nui entre 2005 et 2008, les victoires finales étaient décrochées avec un écart de 5 à 15 minutes en fonction des glorieuses années. L’équipe était intouchable.  
Hawaiki nui shell va'a
© Polynésie 1ère | Shell Va'a
La donne beaucoup plus compliquée à partir de la fin des années 2000
 
Après avoir déjà titillé Shell Va’a lors des éditions précédentes, le Team OPT décroche finalement son premier titre en 2009 puis récidive en 2010. Un doublé historique pour le club, ses seules victoires dans la prestigieuse compétition. A signaler tout de même que depuis 2011, le système de classement a été modifié car avant 2011 le classement était à points et non pas au cumul des temps comme c’est le cas aujourd’hui. Ainsi, en 2009 et 2010, le Team OPT a remporté le Hawaiki aux points alors que Shell Va’a avait un meilleur chrono au final sur les deux éditions. Le système fonctionnait ainsi comme suit : le premier avait 0 point, le second 2 points, le troisième 3 points, etc… Deux victoires d’étape garantissaient quasiment la victoire finale à condition de ne pas « sombrer » lors de la 3ème étape. De nos jours, le système du cumul des chronos fait aujourd’hui l’unanimité et il est en place depuis maintenant 4 ans. S’il était en place depuis le début, Shell Va’a aurait un palmarès encore plus impressionnant.
 
En 2011 donc, avec ce système de classement définitif, Shell Va’a récupère sa couronne devant Matairea Hoe, la nouvelle référence à Huahine créé en 2008. 2012 sacre pour la première fois EDT Va’a. Sa seule victoire au Hawaiki Nui, c’était devant Paddling Connection, club toujours arrivé dans les 5 premiers depuis sa création en 2008, et sur le podium depuis 2010. 2013 est donc la récompense logique pour les frères Ah Min. Paddling remporte son premier Hawaiki et devient le 12ème club à inscrire son nom au prestigieux palmarès des clubs victorieux.
Hawaiki nui va'a
© Polynésie 1ère | Arrivée à Bora Bora de la Hawaiki nui va'a

La question qui est dans tous les esprits désormais et surtout dans ceux des cadors que sont Shell Va’a, EDT Va’a, le Team OPT, Paddling Cnnection, Matairea Hoe ou encore Air Tahiti Va’a : Qui remportera la 23ème édition de la mythique course ?
 
La réponse à la fin de la semaine prochaine.
Les 5, 6 et 7 novembre, suivez la Hawaiki nui va'a sur Polynésie 1ère TV, radio, internet.
Tous nos articles Hawaiki nui va'a : http://polynesie.la1ere.fr/hawaiki-nui