150 musiciens sur scène samedi

Concert exceptionnel au Méridien
© C. Durocher / Conservatoire | Concert exceptionnel au Méridien

Musique en Polynésie et le conservatoire artistique Te Fare Upa Rau proposent samedi 25 à 17h00  un concert exceptionnel. Quatre formations rassemblant 150 instrumentistes interpréteront de grandes oeuvres du répertoire classique et de la chanson pop contemporaine.

Christophe Marquand
Publié le , mis à jour le

Les deux grands ensembles de la maison de la culture : le grand orchestre symphonique, dirigé par Simon Pillard et la grande harmonie, sous la baguette de Colin Raoulx regroupent des musiciens chevronnés et les élèves de haut niveau de l'établissement.
Les deux orchestres de jeunes : la petite harmonie, dirigée par Sébastien Vignals et le petit orchestre à cordes, conduit par Simon Pillard, accueillent des élèves ayant au moins deux ans d'expérience musicale.

Les répétions
Ces quatre formations se succèderont sur la scène du salon Matisse du Méridien de Punaauia  où elles proposeront un répertoire éclectique. 
Le maestro Simon Pillard, a choisi le superbe final de la cinquième symphonie de Beethoven, l'une des symphonies les plus célèbres du grand compositeur.
Figure également au programme de la formation symphonique le premier mouvement de la symphonie inachevée de Schubert puis l'accompagnement du chœur des adultes, dirigé par Emmanuelle Vidal, sur trois grands airs célèbres : un extrait du "Roi Arthur", de Purcell; le fameux "Chœur des esclaves", tiré du Nabucco de Verdi et le "Sanctus" de Gounod. 

De Queen à Beethoven

Côté grande harmonie, orchestre très swing regroupant la famille des instruments à vent et les percussions, Colin Raoulx a choisi de rendre hommage aux mélodies de deux groupes ayant forgé l'histoire de la Pop Music :  Queen, et Earth Wind and Fire. La grande harmonie jouera également "Cumbachero" et "Danzon 2", deux airs sud-américains emplis de nostalgie, et "Fantasia 2000".

Les jeunes talents de la petite harmonie et ceux du petit orchestre à cordes interpréteront le thème de "Pirates des Caraïbes" et la musique funk de Jamiroquoï en alternant les styles classiques et modernes et en invitant également Ludwig Von Beethoven à la fête.
Plus d'infos surwww.conservatoire.pf