Roland Garros : déception chez les Français

Tsonga / Roland Garros
© AFP

Il n'y aura que six joueurs français au deuxième tour du tableau masculin de Roland-Garros cette année. Jamais ce contingent masculin n'avait été aussi faible depuis 2005. Bonne nouvelle néanmoins chez les femmes.... Retour sur les premières journées de compétition.

polynesie1ere.fr, avec francetvinfo et Nicolas Bouiges Publié le

L'an dernier, ils étaient le double, malgré un nombre de participants plus faible au départ. Cette année, sur dix-neuf Français, treize ont perdu d'entrée, un total inédit depuis 1993.

L'une des grandes déceptions est la défaite de Jo-Wilfried Tsonga. Mercredi, le Français, qui nous a pourtant habitué à du beau spectacle sur le cour de Roland-Garros, a été éliminé par un relatif inconnu, l'Argentin Renzo Olivo, dès le premier tour de Roland-Garros. Cela faisait dix ans que Jo-Wilfried Tsonga n'avait pas perdu au premier tour d'un tournoi en Grand Chelem. "Je sais l'importance de Jo (Tsonga) pour vous et je suis désolé de ma victoire aujourd'hui", a déclaré le joueur argentin, dans un très bon français, au public du court Philippe Chatrier.


Cette défaite conclu un premier tour catastrophique pour les Français, en particulier dans le tableau masculin, qui avait débuté par la défaite surprise de Gilles Simon.


Belle performance de Monfils


Le clan tricolore débute ce tournoi en mauvaise posture... En plus de l'élimination de Tsonga et Simon, Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert, têtes de série n°2 du double messieurs, ont été éliminés dès le premier tour par le duo australien Nick Kyrgios/Jordan Thompson en trois sets 7-6 (10-8), 4-6, 6-3. Mahut, 35 ans, et Herbert, 26 ans, anciens n°1 et  n°2 mondiaux en double, étaient pourtant sur une pente ascendante sur terre battue ces dernières semaines. Les Français avaient en effet atteint les demi-finales du Masters 1000 de Monte-Carlo fin avril et restaient sur un titre à Rome il y a dix jours.

Pour l'heure, seul Gaël Monfils a signé une belle performance. L’Antillais a aisément disposé de l'Allemand Dustin Brown (6-4, 7-5, 6-0) sur le court Suzanne-Lenglen lors du premier tour de Roland-Garros. Absent de dernière minute l’année dernière, la "Monf" a donc signé son retour à Paris en s’imposant sans trop forcer. Eloigné de la compétition depuis sa défaite au premier tour du Masters 1000 de Madrid, le 9 mai, Gael Monfils s'est quelque peu rassuré sur son physique. Mais le 16ème joueur mondial veut surtout rester prudent.

Interview de Gaël Monfils


Les Françaises au rendez-vous


Les joueuses françaises signent une bien meilleure perfomance que les hommes. Elles font d'ailleurs beaucoup mieux que les années précédentes, avec six qualifiées sur onze participantes. C'est la première fois qu'elles sont aussi nombreuses que les hommes au second tour depuis 2003.

Kristina Mladenovic a décroché son billet pour le 3e tour en battant l'Italienne Sara Errani, ancienne finaliste de Roland-Garros. Après un premier tour un peu difficile, notamment en raison de douleurs au dos, Mladenovic a réussi à imposer son rythme pour l'emporter en deux sets (6-2, 6-3).

Au troisième tour, elle rencontrera l'Américaine Shelby Rogers, 49e mondiale, avant un possible choc en huitième contre la tenante du titre, l'Espagnole Garbiñe Muguruza. "Ça va être un match difficile. C'est une joueuse qui n'est pas très connue du grand public mais qui joue très bien. Elle a un bon jeu pour la terre battue, elle a fait les quarts de finale l'an passé ici", a prévenu Mladenovic, qui n'est encore jamais parvenue en huitième de finale à Roland-Garros.

Des belles surprises


La jeune Française Océane Dodin a, elle aussi, montré tout son talent. Elle ne s'est pas contenté de se défendre sur le court numéro 1 contre Svetlana Kuznetsova, tête de série numéro 8. Très bien dans la partie dans le premier set du match, la Nordiste de 20 ans, 56eme mondial avant ce Roland Garros, a fait parler sa puissance en revers pour laisser sur place la Russe.


Pour sa troisième participation à Roland Garros, c’est la première fois que la Française atteint le deuxième tour du tournoi.