Quatre mois de prison avec sursis pour la propriétaire de la chienne qui avait attaqué un homme en mai 2018

Victime attaque Princesse
© Miri Tumatariri | La victime a été amputée de ses deux jambes et de quatre doigts

Suite à un choc septique parce qu'il n'avait pas pris en charges ses blessures rapidement, l'homme a perdu ses deux jambes et quatre doigts après avoir été mordu par la chienne. La propriétaire doit également payer 34 millions de Fcfp à la CPS. 

Polynésie la 1ère ; SM, MT Publié le , mis à jour le

C'est une histoire plutôt banale, mais qui s'est transformée en véritable cauchemar pour les protagonistes. En mai 2018, la victime, un homme de 46 ans, se rend chez sa tante sans y être invité. C'est là que la chienne de la famille, qui répond au nom de Princesse, l'attaque au niveau des jambes et des mains. De taille moyenne, Princesse n'est pas réputée pour être dangereuse. Le problème : elle n'a jamais été suivie par le vétérinaire. 

Autre problème : au moment des faits, la victime n'a pas voulue être soignée et a simplement réclamé... un citron, dans le but de désinfecter ses plaies. L'homme décide de rentrer chez lui, mais développe entre temps un choc septique. Il passera une semaine en réanimation et finira par être amputé des deux jambes et de quatre doigts. 

En plus des quatre mois de prison avec sursis, la propriétaire de la chienne a été soumise à une interdiction de détenir des chiens pendant cinq ans, et doit payer à la CPS 34 millions de Fcfp, au titre des frais médicaux de la victime.