Crash d’un hélicoptère de l’armée à Moorea : pas de blessé

Hélicoptère Dauphin
© Charly Amaru

Lors d’un vol d’entraînement, un appareil de type Dauphin appartenant à la 35F s’est posé sur le ventre, sur la piste de l’île sœur,  a-t-on appris mardi 30 mai dans la matinée de source militaire. Aucun blessé n’est à  signaler mais l’aéroport est fermé.

PEG ; Polynésie 1ère Publié le , mis à jour le

Des témoins ont pu constater « des débris à terre ». Aucun blessé n’est à  signaler mais l’aéroport est fermé.

L'appareil effectuait un exercice de posés et de touchés au sol. Il est 11H15 et le temps est au beau fixe à la verticale de Moorea. L’exercice de ce mardi matin appelé « vol d’entraînement de simulation de panne » va mal tourner pour le pilote et le copilote de l’un des deux hélicoptères Dauphin basés en Polynésie. Lors de l’un des atterrissages, « le train n’est pas sorti , pour des raisons qui restent encore à déterminer » nous confirme le capitaine Alice Bourgeoisat, officier de communication.

L’appareil s’est donc retrouvé sur le ventre, avec quelques dégâts qui l'empêchent «d’être opérationnel , le temps d’être tracté et remis en piste ». Aucun des trois occupants n’a été blessé. La permanence aérienne des urgences (evasan, recherches) continue à être effectuée par le deuxième hélicoptère Dauphin. La piste de Moorea est cependant fermée, interdisant toute rotation, le temps pour l’armée d’évacuer l’appareil.

Selon certains témoins : il n'y a de blessés... ils ont eu peur qu'il n'y ait un départ de feu du à un écoulement de carburant sous l'appareil... il s'est posé sans sortir ses trains d'atterrissage...