Londres : 12 morts dans un incendie

incendie londres
© AFP

A Londres, l'incendie d'une tour d'habitation de 24 étages a fait au moins douze morts. Deux cents pompiers ont lutté, mercredi 14 juin, contre un incendie spectaculaire dans l'ouest de la capitale britannique.

polynesie1ere.fr avec francetvinfo Publié le , mis à jour le

En se réveillant, beaucoup d'habitants de Londres ont vu une large colonne de fumée s'élevant dans le ciel de la capitale britannique. Un gigantesque incendie s'est déclaré dans la nuit de mardi à mercredi 14 juin dans une tour d'habitation du quartier de North Kensington, dans l'ouest de Londres.


L'incendie s'est déclaré en pleine nuit dans la Grenfell Tower, une tour de 120 logements du lotissement du Lancaster West Estate. Les pompiers londoniens ont été appelés vers une heure, heure locale. Le sinistre a fait au moins douze morts, a annoncé la police londonienne, précisant que le bilan risquait encore de s'alourdir. De nombreuses personnes sont encore portées disparues.


Les secours recensent également 64 blessés dont 20 dans un état critique. De nombreuses personnes sont encore portées disparues. Plusieurs témoins disent avoir entendu des cris sortant de l'immeuble. Ils disent également avoir vu des personnes se trouvant toujours à l'intérieur, notamment dans les étages supérieurs. Un homme a notamment été aperçu agitant un linge blanc par la fenêtre de la capitale britannique.

L'origine de l'incendie est encore inconnue


La cause de l'incendie reste inconnue pour le moment, selon les pompiers. Mais des documents en ligne montrent qu'un collectif de résidents s'était plaint à plusieurs reprises ces dernières années de l'état de l'immeuble, construit en 1974, et des risques d'incendie potentiels. Des habitants ont indiqué que l'immeuble avait fait récemment l'objet de rénovations de sa façade ainsi que travaux d'intérieur.

"Le conseil syndical a procédé il y a un an à des rénovations du bâtiment à l'intérieur et à l'extérieur", a déclaré Ash Sha, qui a assisté au sinistre et dont la tante a réussi à fuir à temps son appartement situé au deuxième étage. "Ils ont refait la façade et isolé l'intérieur. Le matériel d'isolation ressemble fortement à de l'éponge et il s'effrite entre les doigts. C'était juste pour masquer les apparences et faire comme dans l'immeuble voisin", a-t-il ajouté, cité par Reuters.