Intempéries : 3 milliards de fcp de dégâts

Inondation
© Montage Facebook

Les intempéries de ce dimanche 19 février ont provoqué de gros dégâts. Des dégâts qui viennent s'ajouter à ceux déjà engendrés par les pluies torrentielles des jours précedents et des intempéries du 22 janvier. Selon le porte-parole du gouvernement, la facture s'élèverait à 3 milliards de fcp.

polynesie1ere.fr, Gilles Tautu Publié le

Ce lundi 20 février, la vigilance orange est maintenue pour les fortes pluies sur l’archipel de la Société.  Du côté des Tuamotu, à l'exception de Hereheretue, ils ne sont plus concernés par les perturbations. Le retour des éclaircies est prévu pour ce matin. Mais, attention, il ne faut pas se fier aux apparences...

Dimanche, les fortes pluies ont provoqué de gros dégâts, en particulier à Faa'a. Le quartier de Tavararo a été le plus touché par les inondations. "La cru d'eau est arrivé dans le quartier (...) La force de l'eau était destructeur", déclare Jimmy Panié conseiller technique à la mairie de Faa'a. "Tout est à jeter. Pourquoi quitter les lieux, pour aller où ?", confie de son côté un sinistré de Tavararo.

inondation faa'a


3 milliards de dégâts


Invité de l'hebdo Polynésie 1ère TV, dimanche 20 février, le porte parole du gouvernement, Jean-Christophe Buissou, a estimé à 3 milliards de fcp le montant de la facture des dégâts liés aux intempéries. De son côté, la ministre des Outre-mer, invitée de l'édition spéciale sur Polynésie 1ère Radio, a réagi face à l’épisode pluvieux exceptionnel qui touche depuis un moment la Polynésie française.  Ericka Bareigts a pu constater par elle-même l’ampleur des dégâts. "C'est une opportunité d'être là (...) pour constater à quel point chacun se mobilise de façon extraordinnaire", explique la ministre.

Ericka Bareigts


Pour rappel, les écoles de Faaa , le collège et le lycée sont fermés ce lundi 20 février. En revanche, les autres établissements scolaires sont ouverts. L’aéroport international de Faaa est également ouvert, ce matin. Les vols inter-îles et internationaux reprennent donc.