Formation éco-sentinelle pour les gardiens des Australes

Aire Marine protégée aux Australes

Quinze éco-sentinelles venues des Australes se forment actuellement au développement durable, à Tahiti et Moorea. Elles seront ensuite chargées, bénévolement, de protéger l'environnement de leur île et de monter des projets écolos.

L. G avec communiqué Publié le , mis à jour le

Du 18 au 22 juillet, la fédération des associations de protection de l'environnement, Te Ora Naho, forme quinze éco-sentinelles venues spécialement des Australes. Au programme de cette semaine sur Tahiti et Moorea : biodiversité, économie alternative, gestion des déchets ou encore aires marines protégées...Des connaissances adaptées aux spécificités polynésiennes et dispensées par des associations membres de la fédération (Te Mana o te Moana, Te Pu 'Atiti'a, Pew Polynésie, etc.) et par des organismes privés ou publics (Fenua Ma, Polynésienne des Eaux, ADEME, Vaihuti Fresh, etc.).

Les éco-sentinelles seront ensuite chargées, bénévolement, de tisser un réseau dans chaque archipel, baptisé "Hei Mata'ara", et de veiller à la protection de l'environnement de leur île (deux éco-sentinelles par île), tout en montant des projets autour de l'écologie.

La Fédération Te Ora Naho regroupe 21 associations de protection de l'environnement et 850 adhérents sur l'ensemble de la Polynésie.