Etats-Unis : la lutte contre le zika a tué des milliers d'abeilles

Abeilles mortes
© AFP | Des abeilles mortes (photo illustration)

Aux Etats-Unis, des millions d’abeilles ont été tuées par l’épandage d’un pesticide pour lutter contre le zika. 

polynesier1ere.fr, Tessa Grauman Publié le , mis à jour le

L'histoire s'est déroulée en Caroline du Sud. Dimanche 28 août, une pulvérisation aérienne de pesticide est réalisée dans un comté où les autorités ont recensé quatre cas de zika deux jours plus tôt. Dès le lendemain de l'épandage, des centaines de milliers d'abeilles tombent des ruches d'un apiculteur de la région. En quelques jours seulement, 2.5 millions d'abeilles meurent et 46 ruches sont détruites.

Le responsable de l'hécatombe : le Naled. Un pesticide organophosphaté utilisé contre les moustiques depuis 1959 aux Etats-Unis. En Europe, le produit est interdit depuis 2012 en raison des dangers qu'il présente pour la santé et l'environnement. Le Naled ne tue pas seulement les moustiques mais se révèle aussi toxique pour les abeilles, les papillons, et les poisssons notamment. Mais les autorités américaines estiment qu’il est sans danger s’il est utilisé correctement et avec parcimonie. Le site de l’Agence de protection de l’environnement (EPA) recommande tout de même aux personnes sensibles aux produits chimiques de rester enfermées chez elles, fenêtres fermées, pendant l’épandage.

Au large de la Floride, l'île américaine de Porto Rico, frappée de plein fouet par le zika avec 14.000 cas d'infections locales, a de son côté refusé les campagnes de pulvérisation de Naled depuis juillet dernier. Seul le BTI, un larvicide naturel y est autorisé.