États-Unis : cinq décès et 450 malades liés aux cigarettes électroniques

cigarette électronique
© pixabay

Les autorités sanitaires américaines ont annoncé cinq décès liés à l'utilisation de la cigarette électronique.

Polynésie la 1ère ; SD Publié le , mis à jour le

C'est une information qui interpelle. Au moins cinq personnes sont mortes après avoir utilisé des cigarettes électroniques aux Etats-Unis, ont annoncé les autorités sanitaires vendredi, le nombre de malades frappés par de graves difficultés respiratoires ayant doublé pour atteindre 450 dans le pays.

Les enquêteurs fédéraux n’ont pas précisé quelles marques ou substances dans les liquides des cigarettes électroniques étaient susceptibles d’avoir causé les problèmes respiratoires observés. 

Des conclusions étonnantes qui restent floues. En plus de ces morts, 450 personnes ont été hospitalisées pour des problèmes respiratoires dans tout le pays. "Toutes ont un dénominateur commun, elles avaient fumé des cigarettes électroniques et beaucoup d'entre elles avaient fumé de l'huile de THC, c'est-à-dire de l'huile de cannabis, avec ces appareils", détaille le journaliste Loïc de La Mornais depuis Washington.

Une vitamine en cause ?

Les scientifiques se penchent sur la piste de la vitamine E utilisée dans les liquides d'e-cigarettes qui pourrait pénétrer dans les poumons et provoquer de graves pneumonies. Pour le moment, les autorités demandent aux consommateurs de ne plus utiliser ces dispositifs. 

"L'État du Michigan est même allé plus loin puisqu'il vient d'interdire les cigarettes aromatisées pour six mois le temps d'avoir des conclusions plus précises", précise le journaliste.