La deuxième journée de la visite d’Emmanuel Macron en Nouvelle Calédonie l’a conduit sur l'île d'Ouvéa, 30 ans après l'assaut sanglant de la grotte de Gossanah. Le président de la République s'est recueilli devant la stèle commémorative de la gendarmerie de Fayaoué, théâtre le 22 avril 1988 de l'attaque d'un commando indépendantiste, de la mort de quatre gendarmes et de la prise en otages de 27 militaires.  Après avoir observé la coutume, le président s'est rendu ensuite sur la tombe des 19 indépendantistes victimes des évènements. Le chef de l'Etat, en accord avec les autorités coutumières, a choisi de ne pas déposer de gerbes sur ces tombes pour apaiser les esprits.

Emmanuel Macron, président de la République :

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Ce contenu n'est pas compatible AMP.