Généalogie et histoire de Tahiti - Prestigieuses lignées d'arii

Généalogie et histoire de Tahiti - Illustr

Une comparaison minutieuse et rigoureuse des généalogies déjà connues, dans laquelle on découvre notamment que le héros légendaire Hiro a vraiment existé !

Polynésie 1ère
Publié le , mis à jour le

Généalogie et histoire de Tahiti
Ce livre s’inscrit dans la continuité des très classiques ouvrages Chefs et notables de Raoul Teissier, et Généalogies des ari’i de Maiarii Cadousteau. Il en est aussi un dépassement car nous avons ici affaire au produit d’immenses lectures en français, en anglais, en tahitien, et de beaucoup de réflexions comparatives.

Ce texte est issu d’une thèse de doctorat en Langues et civilisations océaniennes soutenue à Paris, à l’Institut national des langues et civilisations orientales (INALCO) en octobre 2009, distinguée par la mention Très honorable et les félicitations unanimes du jury.
Partant d’un ensemble de généalogies des îles de la Société qu’il a rassemblées, comparées et exploitées, l’auteur replace les ar’ii les plus connus dans le contexte légendaire ou historique fourni par ses autres sources. Ce rapprochement des sources généalogiques et historiques permet d’éclairer le passé de ces îles, et notamment la période qui a précédé et suivi l’arrivée des premiers navigateurs européens. Il permet aussi de relever et rectifier certaines erreurs ou inexactitudes constatées dans des écrits dont les auteurs ne donnent pas toujours leurs sources. Son sujet est important, à la fois pour la connaissance de l’aire culturelle tahitienne des temps anciens mais aussi pour contribuer à résoudre des problèmes et éclairer des débats très contemporains au sujet de l’ensemble tahitien. Les généalogies des familles de chefs des îles de la Société méritaient une étude de ce type tant la connaissance que l’on a de cet ensemble, des temps pré-européens jusqu’à la fin du XIXe siècle, met continuellement en scène des ari’i et leurs familles.

Après une carrière de marin, au cours de laquelle il a effectué plusieurs séjours en Polynésie française entre 1957 et 1987, l’auteur Bernard Pichevin a voulu approfondir les quelques connaissances qu’il avait acquises de la langue, de l’histoire et de la culture de ces îles. Inscrit à l’Institut national des langues et civilisations orientales, il s’est peu à peu intéressé plus particulièrement
aux principaux arii rencontrés par les premiers navigateurs européens, à leurs ancêtres et à leurs successeurs. Son parcours universitaire s’est achevé par une thèse de doctorat dont est tiré cet ouvrage.