Orero

De jeunes orateurs déclament les récits de leurs îles, leurs archipels ou de leurs héros en langue polynésienne.

Orero

Orero 2015 : Oratrice n°15 Tapita Christina TAPI

Orero 2015 : Oratrice n°15 Tapita Christina TAPI

Retrouvez chaque soir à 18h45 et en replay sur polynesie1ere.fr les prestations des 31 jeunes orateurs sélectionnés dans les écoles de toute la Polynésie.
Tous les articles spécial Orero : polynesie.la1ere.fr/orero

Polynésie 1ère
Publié le , mis à jour le

 

Lauréat n° :15Date de naissance :
03/06/04
Age : 11 ans
 
Ile :
Anaa
Commune :
ANAA
Aire linguistique :
PARATA
 
Archipel :
TUAMOTU
Classe :
CM 2
Genre littéraire :
Fakatara

Te fakatara nō Temarie
Eloge de Temarie
 
Kura ora, na poro e hā ko te ao mā’ohi nei,
Koutou e te haga tika morire turatura, te huiragatira, te haga tamariki, tātou pauroa tei kamui mai ki teie ruki
KIA ORA NA
Ko vau ko TAPI Tapita e tama nō te fare hakapikihaga TE AO MARAMA nō GANĀ
Nō roto ki te piha 7 e rekohia CM2.
E fakarare mai koutou ki te fakatara nō tōku kaega ko GANAIA te tuhaga ko TEMARIE
Tera mai
 
Fakatara atu vau te igoa o tāku henua
Ganā Kura Ganā tāku tua, Ganā tāku aro, Ganā kura ki Te-Uhi-Taramea
Pōpō tara ka tū pehe ānuanua ko Vaikoputu ka taka ia noa Aria-Pae-noa ki Te-Pu-Vere-Hua
E tau hoki e rua te kaiga Tukuhora
 
Te nohohaga ariki, Tukuhora Tukuhora nui,
Ki tāku Fakariki Okehu ki Te-ara-mātuatua
Patara ki hiti ki te ara tōnaenae
E pou hi ki tāku tama.
e tau hoki ki ruga ki te kaega
 
Puku kore, nohoraga tapairu
Te hinano
Teretere te kuriri
Ki Tahora-roa ki te Papa roa
Puku kore ki te ara mātuatua
E rake te tahua ko Mapere-ariki
ko Hiri-pepe, koi Havaiki
 
Motu Kiore Nui ki tai,
Farekia ki uta
Ki Makuru te vahine, ki Varoa tāne
 
Tūehu te miti ki Henuaraka
Takaviri ki te tua Mataiva
Pēhia iho ra ki Te-nuku-taeroto.
 
 
Tārava te kāoa roa
Titi-vai-noa
Ki Paparoa
Ki tagitagi reka
Motu Taketake
[a Tu faka hau te fakarua te kaega]
E tū hoki tāku tama
Ki te kaega Otika
 
Niu-roa katau,
Ka topa ki Otoga [te pā moana]
[ki] Te Vihi o Maruia
 
E kanapa te tai ki Kororupo
Vavau-rua ki te tai, e pou
 
 
Orie ki te hakamauhaga taura
Tagaraka ki te fare mauga
Ki na kōpū fau ra
Ki te Fare (vai) Tirarerare.
Na Tamariki ki te vao roroa
 
 
 
Tapa-hopu nui, ko tagi a pahu a
Pū-hara-rau-tea
Ki te Vaha-ko-te-mago
Ko Te-rua-to
Ko taga tere te pahi
[ka tū pehe ānuanua]
Motu kaikai ki te pāhua korokoro
[Motu Karikari ki te pāhua korokoro]
 
 
 
Terā ia. Māuruuru ki tō koutou fakararehaga mai
Tenā koutou, Tenā koutou
Tē hogi atu e ka noho mai
 
Extrait de la thèse de Frédéric TORRENTE
Juillet – Août 2009
Bonsoir à tous ceux qui viennent des quatre coins du monde polynésien,
Les femmes de pouvoir, la population, les enfants, nous tous ici rassemblés
Bienvenue
Je suis TAPI Tapita de l’école TE AO MARAMA d’Anaa
Je suis en classe de CM2, je vais vous faire l’éloge de  TEMARIE, qui est un district de mon île d’Anaa. 
 
 
Je vais vous déclamer le nom de mon île
Ganā Kura Ganā tāku tua, Gana tāku aro, Ganā kura ki Te-Uhi-Taramea
Pōpō tara, support de l'arc-en-ciel. Ce sont les eaux tumultueuses (Vaikoputu) qui séparaient Aria-Pae-Noa du Pu-Vere-Hua aux temps où Tukuhora avait deux chefferies.
Le grand Tukuhora où siège le chef
Okehu sur Le-Chemin-des-anciens.
Patara à la bordure du Chemin-profondeurs-insondables.
C'est le pilier d'où jaillit ma descendance
Il fut un temps, mon île était au-dessus
Puku-kore, la résidence des femmes de haut rang
Te hinano
L'oiseau Kuriri s'envole de Tahora-roa à Papa-roa
Plus de réunion sur Le chemins des ancêtres
la place d'assemblée Mapere-ariki est dégagée
Hiri-pepe, à Havaiki [motu Temarie]
Motu Kiore Nui du côté du lagon
Farekia à l'intérieur
À Makuru (la femme), à Varoa (l’homme)
 
La mer s'agite à Henuaraka
Takaviri [le komo patī] du côté de Mataiva
Est recouvert par le nuage Te-nuku-taeroto (nuage reflétant la couleur du lagon)
 
La longue dalle corallienne s'étend en travers
Titi-vai-noa
À Paparoa
Les cris d’oiseaux (le taketake) retentissent à
Motu Taketake
[« Tu » pacifia en divisant la chefferie en deux]
Là où se tient ma descendance
Sur la terre Otika.
 
Niu-roa, le marae à droite
Jusqu'au motu Otoga [platier océanique]
(à) L'enveloppe de Maruia
 
La mer scintille à Kororupo [nom de terre, côté mer]
Vavau-rua (terre) du côté océan, est le pilier (du ciel)
Orie, où on a attaché la corde (de la pirogue de Mapu)
Taga-raka à la maison tapu (maison élevée du chef)
De la lignée des chefs (fau)
À la maison à Tirarerare [nom de terre]
Où s'allonge le peuple à Te-vao (terre)
 
Tapa-hopu la grande terre où retentissent les tambours
La terre Pū-hara-rau-tea (bois de pandanus aux feuilles claires)
À Te-vaha-o-te-mago (la gueule du requin)
C'est Te-rua-to (nom de terre)
Le lieu où on hisse les pirogues de voyage
[d'où monte l'arc-en-ciel]
L'îlot où l'on consomme les gros bénitiers
Motu Karikari où se trouvent les gros bénitiers
 
Merci de m’avoir écouté
Bien à vous, bien à vous
Je vous embrasse et au revoir
 
Extrait de la thèse de Frédéric TORRENTE
Juillet – Août 2009

Votre avis est précieux !

Aidez-nous à améliorer l'expérience vidéo et TV sur le site.

Je donne mon avis