Kid Reporters

Tous les dimanches à 17h50 et le mercredi à 13h50

Kid Reporters

[REPLAY] KID REPORTERS n°3 : Les baleines

KID REPORTERS n°3 : Les baleines

La baleine à bosse, un mammifère qui aime particulièrement les eaux polynésiennes… Pour mieux la connaître et mieux la protéger, nos kidreporters sont allés à la rencontre de deux associations, Matatohora et Oceania, qui œuvrent pour la protection des cétacés en Polynésie.

Polynésie la 1ère ; SD Publié le , mis à jour le

LE REPLAY :

Les baleines aiment venir en Polynésie une partie de l’année, de juin à novembre à peu près. Elles choisissent les eaux chaudes de Polynésie pour mettre au monde leur bébé, et pour se reproduire. Puis elles redescendent en Antarctique pour se nourrir. Elles parcourent ainsi 6000 kms à l’aller, autant au retour, et elles suivent exactement le même chemin chaque année.  

migration des baleines
© kid reporters

Les baleines et les dauphins ont une origine commune

Pendant longtemps, on a cru que l’origine des baleines et des dauphins c’était le mesonyx, le mesonyx c’est un animal qui ressemble au chien ou au loup. Mais des recherches ont trouvé un squelette au Pakistan qui date de 40 à 50 millions d’années. On l’a donc appelé Pakicetus. Avec avec des analyses génétiques, on s’est rendu compte que ce squelette avait des points communs avec les dauphins et les baleines. Et ensuite on a trouvé un autre squelette le bacilosorus qui lui date de 10 millions d’années. Donc lui est beaucoup plus récent, et il est très ressemblant des dauphins et des baleines actuels.

Dans le monde, on compte près de 90 espèces de cétacés. En Polynésie, on a répertorié une vingtaine d’espèces différentes de dauphins et baleines. La baleine qu’on voit le plus est la baleine à bosse.

Squelette dinosaures baleines et dauphins
© kid reporters

Apprendre à les observer sans les déranger

Pendant la saison des baleines, même pas besoin d’un bateau pour les observer, il suffit de se rendre au Musée de Tahiti et des îles et les observer depuis la digue. Avec une paire de jumelles, c’est encore plus impressionnant ! Elles aiment beaucoup s’y reposer. 

Attention ! Quand on observe les baleines depuis un bateau, le bateau doit toujours être entre le récif et la baleine pour ne pas la gêner, et à 100 mètres de la baleine.

Quand le baleineau a peur, soit il se met entre les nageoires pectorales de sa maman, soit il se met en posture de sécurité, c’est-à-dire sur la tête de sa maman. Quand il y a des prédateurs, sa maman le sort de l’eau. C’est aussi la première chose que sa maman fait lorsqu’il nait pour qu’il puisse prendre sa première respiration. Sans ça, il se noie. 

Apprendre à les observer sans les déranger
© kid reporters

Aussi grosse qu’un bus !

On l’appelle « baleine à bosse » parce que quand elle plonge, son dos est bien visible et forme une bosse. Une baleine adulte mesure environ 15 m, la taille d’un bus, et elle pèse 40 tonnes. Alors que le baleineau mesure 4m et pèse 900 kgs, mais il prend chaque jour 50 kgs !

Toutes les nageoires caudales sont différentes. Ca permet de savoir si elles sont déjà venues, c’est ce qu’on appelle la photo-identification. Une nageoire caudale est comme une photo d’identité sur un passeport ! 

Aussi grosse qu'un bus
© kid reporter

Du lait puis du krill 

En Polynésie, le bébé ne voit que le lait de sa maman. Il boit 400 litres de bidon par jour, environ 40 fois dans la journée ! Quand le bébé a faim, il va au niveau des tétines de sa maman, il donne des petits coups de tête, et le lait va sortir automatiquement, c’est comme un distributeur automatique ! 

Une fois sevré au bout d’un an à peu près, il mange principalement du krill. Mais les recherches évoluent, on s’est rendu compte qu’elles mangent aussi des petits poissons et des crustacés.

La vue, l’ouïe et la respiration…

La femelle est légèrement plus grande que le mâle. Elle peut mesurer jusqu’à 18 mètres, alors que le mâle mesure 15 mètres. Souvent c’est compliqué de voir la différence entre 15 et 18 mètres. Une façon d’être sûre est de regarder sur son ventre. La femelle a une longue fente et deux petites fentes sur le côté, à gauche et à droite, c’est pour donner du lait à ses petits ! Alors que le mâle, il n’a qu’une grande fente. 

Elles ont une couche de graisse sur l’œil qui leur permet de voir très bien dans l’air et très bien dans l’eau. Les mamans communiquent avec leur bébé par de petits sons de faible amplitude, et les mâles peuvent chanter pendant plusieurs heures pour séduire une baleine femelle ou marquer leur territoire.  Le son passant mieux dans l’eau que dans l’air, elles entendent très loin à des centaines de kilomètres, mais aussi des sons qu’on ne peut pas entendre : des ultrasons. Alors que l’homme perçoit les fréquences de 20 à 20.000 Hz, les cétacés peuvent entendre jusqu’à 150.000 Hz 

baleine - vue
© kid reporters

Pour communiquer elles émettent des sons, mais aussi, elles sautent. Ce peut être pour affirmer son mécontentement ou pour enlever les parasites qui sont sur la peau ou pour se draguer pendant la parade nuptiale. Les baleineaux c’est que pour le jeu !

La vue, l’ouïe et la respiration…
© kid reporters

Pour respirer, à la différence des poissons qui utilisent leurs branchies et respirent l’oxygène contenue dans l’eau, les baleines sont des mammifères marins. Comme nous, elles utilisent leurs poumons pour respirer et leur évan pour expulser l’air. Elles doivent régulièrement remonter à la surface. 

Elle plonge en moyenne à 100 mètres de profondeur, et de façon plus rare jusqu’à 600 mètres de fond. 

Les baleines en Polynésie ont des déplacements plutôt lents, puisqu’elles doivent économiser de l’énergie, mais elles peuvent aller jusqu’à 20 km/h. C’est pas du tout le cétacé le plus rapide. C’est l’orque. Elles peuvent nager 3 fois plus vite ! Elles sont les principales prédatrices des baleines, surtout des baleineaux…

Toujours vigilante… même dans son sommeil

La baleine ne dort jamais complètement, son cerveau est fait en deux parties, l’hémisphère gauche et l’hémisphère droit. Quand la baleine dort, elle fait dormir qu’une partie de son cerveau. Comme ça, l’autre partie du cerveau fait attention tout autour d’elle et lui commande de respirer. En effet, on ne peut pas faire une anesthésie générale à une baleine, si ses deux hémisphères se reposent, elle ne penserait pas à respirer, et elle mourrait. 

kid reporter - baleine
© kid reporters

Bonne nouvelle, le nombre de baleines à bosse (on en a à peu près 1000 en Polynésie) a tendance à augmenter depuis quelques années ! Ne relâchons pas nos efforts et continuons de bien protéger les baleines ! 

Quizz

Merci de nous avoir suivis. Avant de nous quitter, voici la question du jour…

Les baleines sont : 

Des poissons ? Réponse 1

Des mammifères marins ? Réponse 2

Si vous n’avez pas la réponse, revisionnez le reportage en replay sur le site internet 

https://la1ere.francetvinfo.fr/polynesie/emissions/kid-reporters

Et continuez de nous suivre, les Kidreporters, sur YouTube, facebook et Instagram !

A la semaine prochaine !

 

Kid reporters avec l’association Matatohora :

Baptiste LAU

Haukea HANOUX

Haumatai GOULET

Heremoana GOULET

Jansen VAETHU

Justine CHEVALIER

Maelya ALINE

Maëlys CHANTEAU

Mailee LAU

Teheiarii TEIHOTAATA

 

Kid reporters avec l’association Oceania : 

Aputerai ATAI

Kaoahana BONNO

Loan SOULIERE

Sasha MARGERIT-PERACAULA

Mihivai TIORI

Toanui CHANG

Virgile FILIPPI

 

Personnes interviewées par ordre d’apparition dans le reportage : 

Agnes BENET, océanologue, directrice et fondatrice de l’association MATA TOHORA

Charlotte ESPOSITO, biologiste marin, directrice et fondatrice de l’association OCEANIA

Malau LEMONNIER, éducatrice en sensibilisation au sein de l’association OCEANIA 

 

Remerciements : 

DIREN, Direction de l’environnement de Polynésie, Miri TATARATA Directrice, Fanny MARTRE cellule biodiversité - milieu marin

Frédéric THIBUR, moniteur de plongée à ELEUTHERA, qui nous a emmenés sur son bateau avec l'association MATA TOHORA

Sébastien GUILLOUX directeur commercial de TOP DIVE 

Teiki TIMAU capitaine et Vincent TEURAU guide au sein de l'équipe TOP DIVE, qui nous ont emmenés en mer avec l'association OCEANIA

Johann DE NEBEHAYE, moniteur de plongée TOP DIVE

Jean-Michel ROCHE, qui a transmis un extrait son de baleines, réalisé lors d’une sortie baleines avec Johann DE NEBEHAYE

Un grand merci également à MATA TOHORA et OCEANIA pour leurs extraits d’images sous-marines et images de baleines en drone

Merci à The Explorers pour les images de la baleine qui porte le baleineau sur sa tête

Merci à Oceania Project pour les images de saut de baleines

Merci à Fred Henry, Phaze Production, pour les images d’orques entre Tahiti et Moorea