"Ironmana", la bande annonce...

Ironmana

Un terrain de jeux liquide et bleu turquoise, des waterman et watergirls là pour se dépasser, des défis sportifs à la hauteur de leur motivation : plus qu’un festival, la Ironmana est une philosophie, que le trio Gilles Hucault, Tim Pruvost, Julien Marckt nous offre en images.

Polynésie 1ère
Publié le , mis à jour le

Le goût de l’aventure intérieure…

L’Ironmana de Bora Bora – ou « Liquid festival » - s’est déroulée du 2 au 8 décembre dernier. Les sportifs polynésienshawaiiens et même californiens se donnent rendez-vous dans le plus beau lagon du monde pour concourir dans différentes disciplines nautiques : stand up paddle, kayak, va’a et natation. Les distances à parcourir sont à l’image de cet évènement : toujours plus longues et plus intenses. En paddle par exemple, de 25 km lors des premières éditions, le défi est désormais de 62 km.
Certains athlètes ont démarré leur quête sportive et mentale par un trajet en pirogue à voile, reliant Tahiti à Bora Bora dans des conditions exceptionnelles.
C’est toute cette aventure que le reporter de Polynésie 1ère Gilles Hucault, et Tim Pruvost pour les images sous-marines. ont suivie pour nous dans ce magazine servi par des images de toute beauté.

Ce n’est qu’une fois passée la ligne d’arrivée que l’histoire peut commencer...

« L’Ironmana c’est avant tout un état d’esprit. Peu importe notre aptitude à se dépasser ou la motivation que l’on peut y dédier, notre attitude décidera toujours du succès. Le challenge est avant tout personnel pour repousser les limites. La douleur, la joie ne sont qu’éphémères, mais la volonté ouvre le chemin et il y a souvent plus de courage que de talent dans la plupart des réussites. » Gilles Hucault

Magazine réalisé par Julien Marckt, Gilles Hucault, et Tim Pruvost pour les images sous-marines.
Réalisé par Julien Marckt et Gilles Hucault - Images sous-marines de Tim Pruvost,
Ce trio avait déjà réalisé le magazine "Inside The Monster", diffusé sur Polynésie 1ère en 2013, et parmi les films hors compétition au FIFO 2014.
Gimbal et seabob operator : Tim McKenna
Images aériennes de TahitiFlyShot
Matériel : Panasonic Gh3, Pansonic 500 P2, Canon 5D, SonyEX1 and Gopro.
Montage : Julien Marckt sur Final Cut Pro 7.0
Tournage : du 26 novembre au 07 décembre 2013 
Diffusion : lundi 20 janvier 2014
Produit par Polynésie 1ère