PROGRAMMES TV, événements, nouveautés...

Suivez les grands événements et nouveautés de Polynésie la 1ère !

[REPLAY] "Au temps de Perete'i" : hommage à Mario Brothers

Au temps de Perete'i

Diffusé le 30 décembre à 19h30, date d’anniversaire de Mario Brothers, Emere Teiva présente une émission en hommage à notre animateur vedette, parti bien trop tôt.

Polynésie La 1ère Publié le , mis à jour le

Comme par le passé vous pourrez danser avec Mario. A travers Perete'i il faisait revivre au public des moments magiques autour des incontournables de la musique du Fenua. De nombreux témoignages évoqueront la personnalité tant aimée des téléspectateurs, Mario BROTHERS. Souvenirs, souvenirs durant 1h30 d'images, de musiques, fortes en émotion

Emere Teiva a animé Faré Maohi auprès de son mentor Mario Bros, elle nous partage ses sentiments sur les témoignages recueillis lors de la fabrication du magazine.

Emere et Mario
© Polynésie La 1ère

Polynésie la 1ère : Quels sont les témoignages qui t’ont le plus marqué ?

Emere Teiva
: Tous les témoignages réalisés pour les besoins de l’émission m’ont marqué, car chacun raconte une anecdote ou parle de sa relation ou sa perception de l’image véhiculée par Mario.

Certains témoignages sont émouvants car il y a ce sentiment de tristesse causée par la perte d’un être cher (un fils, un ami, une figure marquante), d’autres au contraire sont pleins d’humour (cette façon qu’avait Mario de taquiner ses collaborateurs/trices, faire rire le public et les artistes.
Mais de façon générale, tous reconnaissent son talent d’animateur ainsi que l’énergie et l’investissement de Mario lors des préparations et enregistrements des émissions PERETE’I. Cependant, j’avoue que personnellement, l’intervention de la mère de Mario m’a profondément touchée, d’une part, parce qu’elle ne souhaitait pas être interviewée au départ.
Son interview est pleine de pudeur et de retenue, caractéristique que l’on retrouve chez certains de nos matahiapo qui n’ont pas l’habitude de s’exprimer devant une caméra.

D’autre part, sa maman révèle aussi leur réticence face au choix du métier d’animateur TV de Mario. A l’époque ils étaient diacres au sein d’une église protestante de Papeete, et le métier de leur fils n’était pas compatible avec ligne de conduite dû à leur statut de diacre. Mais ils ont respecté le choix de Mario qui devait subvenir aux besoins de sa petite famille.
 
Polynésie la 1ère : Comment résumerais-tu l’image que Mario véhiculait auprès du public et de ses collègues ?

Emere Teiva
Mario avait conquit le public, par sa bonne humeur et cette énergie incroyable qui l’animait au quotidien. Il s’exprimait essentiellement en tahitien ce qui favorise ce lien ou cette connexion avec le public et les téléspectateurs, d’autant plus qu’il a eu l’audace de « banaliser » ou « vulgariser » la langue tahitienne en incluant des mots et ou termes de la langue française dans ses interventions, et ce malgré sa parfaite maîtrise du Reo Tahiti.
D’ailleurs, l’un de ses proches raconte que lorsque l’épouse de Mario se rendait à l’épicerie pour des petites courses, elle mettait à peine 10 minutes.
Mais lorsque Mario l’accompagnait, cela prenait 2 bonnes heures avant qu’ils puissent sortir du magasin.

Les gens aimaient être en contact de Mario, soit pour le taquiner, soit pour lui faire un retour des émissions qu’il animait, en lui faisant part de ce qui a marché ou pas. Mario avait aussi la main sur le cœur lorsqu’il s’impliquait personnellement dans l’organisation des festivités de son île natale Huahine, chaque mois de décembre et juillet.
Il s’est aussi investi dans la promotion des orchestres, artistes, et auteur-compositeur. Son émission Perete’i a propulsé la carrière de nombreux groupes et artistes de l’époque.
 
Auprès de ses collègues : certains le décrivent comme une personne enjouée, toujours le mot pour rire, une blague à raconter. Il aimait aussi demander l’avis de ses collègues pour les besoins et la réalisation d’une émission. D’autres rappellent aussi son côté exigeant qu’il cachait sous ses airs de comiques.

Symbole de la convivialité et de la bringue polynésienne, figure du paysage audiovisuel, sur RFO, puis Polynésie 1ère durant 35 ans, Mario Brothers avait débuté à la radio en 1985, avant de passer à la télévision en 1995.
 
mario brothers
© Polynésie La 1ère
Animé d’une joie de vivre particulièrement communicative pendant toute sa carrière, il avait pris sa retraite le 20 juin 2017 lors d’une émouvante dernière émission de Fare Maohi. Animateur, auteur, compositeur et comédien, Mario Brothers, plus connu sous le pseudonyme Mario Bros, est décédé à 55 ans d’une longue maladie. Marios Bros s'est affirmé sur scène pour le plus grand bonheur du public polynésien.

Au fil des ans et des émissions, la musique polynésienne a pris de plus en plus de place dans sa vie, il s'est d'ailleurs investi pour les jeunes artistes locaux. Lui-même s'est essayé au chant, non sans talent et toujours avec le verbe bien acéré et la touche d'humour qui a fait sa réputation.


Le replay

Votre avis est précieux !

Aidez-nous à améliorer l'expérience vidéo et TV sur le site.

Je donne mon avis