Clips locaux

Du lundi au vendredi à 5h55, 11h10 et 15h30.

Clips locaux

Love is cool : le dernier clip de Mimifé sur Polynésie 1ère

Mimifé Love is cool

Du 15 au 30 septembre, Polynésie 1ère vous présente le dernier clip de Mimifé : Love is cool. Rencontre avec l'artiste... 

Polynésie 1ère
Publié le , mis à jour le

Mimi Felixine alias Mimifé, originaire de la Martinique, est installée depuis 2010 au fenua. Passionnée de musique, elle y a même créé une entreprise de coaching vocal : ARTANDVIBRATION. C'est donc tout naturellement lorsque l'occasion s'est présentée, qu'elle a accepté le projet de The Handcart meets Tahiti, le collectif d'artistes polynésiens. Et ça donne "Love is cool" ! On retrouve à la réalisation Blackstone Productions, studio qui travaille avec de nombreux artistes locaux (comme dernièrement Teriitua). Avant de découvrir l'interview de Mimifé, voici le clip que vous aurez l'occasion de voir sur Polynésie 1ère : 

Pourquoi ce titre ? Que veux tu raconter à travers cette chanson ?

Nous avons eu peu de temps pour mettre en place le projet avec The handcart meets Tahiti. Ils m'ont envoyé quelques ridims, cela m'a inspiré un texte sur la vie des îles, un hommage à la simplicité et au don que la nature luxuriante de Tahiti offre au quotidien. Cela peut paraître galvaudé de parler d'amour c'est cependant ce dont nous avons le plus besoin.


Que fais-tu en Polynésie ? Y habites tu ? As-tu un lieu particulier avec le fenua ?

Cette étape en Polynésie répondait à un besoin d'introspection et de découverte aussi, une parenthèse de vie dans un lieu où la vie prend un tout autre sens. Besoin de retourner aux sources et à l'essentiel, de vivre et ressentir un tout autre rythme. J'y réside toujours mais je vais bientôt tourner une autre page... Même si on ne revient pas tout à fait la même d'un voyage au Fenua. Ici la créativité est exacerbée, le coeur et les sens sont plus réceptifs à ce qui nous entoure. La vie à Tahiti est douce mais aussi il y a la dureté, la solitude, loin de ma famille, de mes amis proches et de mon activité professionnelle en qualité de chanteuse, car être artiste en Polynésie est un vrai challenge, la plupart des gens travaillent pour rien ou si peu. Malheureusement, il n'y a pas de statut d'artiste dans la législation ni droits de l'interprète, auteur-compositeur. C'est vraiment dommage il faudrait que cela change.

Quels sont tes projets futurs ?

Mes projets ?... Je suis une citadine en quête de voyage... Continuer à apprendre encore et toujours. Je dois retourner vivre dans un endroit où je peux exercer mon métier de chanteuse. Mais ne serai jamais bien loin du Fenua... dans le cœur en tous cas.