Ara ora

Un lundi sur cinq à 19h30.

Ara ora

[REPLAY] L'infarctus - 26/02/2018

Ara Ora : infarctus

L'infarctus, c'est le thème de votre magazine santé "Ara Ora". Première cause de mortalité en Polynésie, Eugène Virassamy a échappé à la mort grâce à une greffe du coeur en 2016. Votre émission en langue tahitienne, sous-titrée en français, à voir, lundi 26 février à 19h25.

Polynésie la 1ère Publié le , mis à jour le

Transplanté depuis 2 ans, Eugène Virassamy, 51 ans, a pu retrouver sa famille, son emploi, sa vie d'avant la maladie !

En 2014, ce père de famille témoignait sur les maladies cardiovasculaires, dans un magazine réalisé par Stella Taaroamea et Patrick Tsing Tsing.

Aujourd'hui, Ara Ora propose de revenir sur ce sujet critique. En effet, l'infarctus est la première cause de mortalité en Polynésie : en moyenne 330 décès par an (entre 2005 et 2010).

L'infarctus du myocarde touche plus particulièrement les hommes et les femmes âgés de 40 à 50 ans. Sans une prise en charge hospitalière rapide, il peut être fatal ou laisser de lourdes séquelles.

Deux ans après sa greffe et 4 ans après son émouvant témoignage dans le magazine santé, Eugène Virassamy, invité sur le plateau de ARA ORA, témoigne à nouveau, sur cette maladie et sur sa nouvelle vie, avec le coeur d'un donneur métropolitain.

Autre invité sur le plateau de ARA ORA, le cardiologue Rainui Richaud de l'hôpital du Taaone, nous aidera à comprendre le mécanisme de l'angine de poitrine (infarctus) et nous dira les bons réflexes à adopter en cas d'infarctus.

Bande annonce :


« Ara Ora », c'est lundi 26 février, sur Polynésie la 1ère, à 19h25. Votre émission santé, en langue tahitienne, sous-titrée en français.

LE REPLAY