Le plus de l'info

Du lundi au vendredi à 7h10, puis en podcast. 

Le plus de l'info

Le prix du thon. Comment se fait-il que les prix s’envolent en ce moment ? - 07/10/2016

Le plus de l'info

Une actualité locale ou nationale décryptée à la loupe par Alexandre Le Quéré.

Polynésie 1ère
Publié le , mis à jour le

Comment est fixé le prix du thon ?

Le kilo de thon blanc s’envole, entre 2000 et 2500 francs. Pourtant le thon est sur la liste des PPN, les produits de première nécessité… Alors comment se fait-il que ce soit beaucoup, beaucoup plus cher ?

Dans le cas du thon, le prix de vente n’est pas fixe, comme pour la baguette de pain par exemple, qui coute 53 francs. En revanche la marge maximum l’est… En échange, le thon est un produit exonéré de taxes… de TVA par exemple. Première réponse donc : le prix n’est pas fixé par le gouvernement, c’est pour ça qu’il y a des variations.
En ce moment, les pêcheurs ramènent moins de thons. La période est traditionnellement mauvaise en octobre, mais là, c’est le désert, peut être la faute au phénomène météo El Nino. C’est la loi de l’offre et de la demande : les prix grimpent ! A la criée, le thon se vend très rapidement, à 1200, 1500 francs le kilos !
Ensuite, le marayeur fait son calcul… Une fois transformé, un kilo de thon acheté 1500 est vendu près de deux fois le prix, et sur cette somme, la marge représente 200 francs. Cette marge de 200 francs est fixe !

C’est la contrepartie du PPN. Et c’est comme ça qu’au magasin vous allez trouver du thon blanc à 2500, 2800 francs le kilo.
Résultat : le thon blanc, pêché dans nos eaux par nos bateaux, se retrouve plus cher que la viande de bœuf néo zélandaise, qui est importée ! Face à ça, deux attitudes : il y a ceux qui estiment que le système des PPN reste indispensable. Il garantit un accès à des produits de base pour le plus grand nombre. Et puis il y a ceux, au contraire, qui souhaitent la fin de l’encadrement des prix. C’est le cas d’un mareyeur interrogé hier par Tahiti infos. Il s’appelle Christophe Misselis. Pour lui, la fin du thon blanc en PPN permettrait plus de liberté sans forcément faire monter les prix. Il y aurait plusieurs catégories de qualité…Thon blanc, thon blanc rosé, avec des tarifs différents. En fonction des périodes de l’année les prix seraient plus souples.

Face à ça, il y a toujours la possibilité de faire des réserves ! Mettre du thon au congélateur par exemple, même si ce n’est pas la solution privilégiée par les consommateurs, ou sinon, réduire les portions !
C’est ce que font les roulottes et les restaurants, mais on peut aussi le faire à la maison.


Le Plus de l'info c’est à 7h10 du lundi au vendredi. Retrouvez toute l'actu de votre émission sur : http://la1ere.francetvinfo.fr/polynesie/emissions-radio/le-plus-de-l-info