Le plus de l'info

Du lundi au vendredi à 7h10, puis en podcast. 

Le plus de l'info

Politique : Comment fonctionne la primaire de la droite pour la présidentielle ? Et pourquoi les partis politiques du fenua n’en organisent pas ? - 13/10/2016

Le plus de l'info

Une actualité locale ou nationale décryptée à la loupe par Alexandre Le Quéré.

Polynésie 1ère
Publié le , mis à jour le

Primaire, primaire, vous avez beaucoup entendu ce mot si vous écoutez la radio. Les primaires aux Etats Unis, primaire démocrate, primaire des républicains, et maintenant la primaire de la droite ! Le premier débat télévisé a lieu ce jeudi.
Alors c’est quoi une primaire ?
C’est une élection interne qui sert à désigner un candidat pour une élection plus importante. En l’occurrence, là on parle de la droite et du parti Les Républicains. Le vainqueur représentera son camp à l’élection présidentielle de 2017. Il y a sept candidats. Deux favoris : Alain Juppé et Nicolas Sarkozy. Juppé est venu faire campagne ici, il a un comité de soutien mené par Tearii Alpha.
Nicolas Sarkozy va bénéficier du soutien inattendu du Tahoera de Gaston Flosse ! Les scrutins sont organisés ici les 19 et 26 novembre entre 7h et 19h. 13 urnes seront disposées à Tahiti et dans les îles.
Tout le monde peut voter ! Deux conditions : signer une déclaration sur l’honneur et payer 240 ou 250 francs, 2 euros en France.
Les partis de gauche ont été les premiers à appliquer cette idée de primaire, venue des Etats Unis.
C’est suite à une primaire organisée en 2012 que François Hollande a été désigné candidat du Parti Socialiste. Il y a eu 3 millions de votants. Début 2017 il devrait y avoir une primaire pour le PS et ses alliés, la Belle Alliance populaire… François Hollande pourrait y participer…
Ce type de suffrage est très à la mode, il a lieu de plus en plus en métropole au niveau local.
 
Alors, vous me voyez venir, pourquoi ne pas organiser une primaire au fenua ? Le Tapura doit valider aujourd’hui ou demain les noms de ses candidats pour les législatives. On sait que ça coince pour la troisième circonscription. Plusieurs personnalités sont annoncées : Luc Faatau, Jean Christophe Bouissou, Patrick Howell, Gaston Tong Sang… Pourquoi ne pas laisser les militants décider ?
Déjà tout simplement parce que rien n’oblige le Tapura Huiraatira à le faire ! Aucune loi, aucune règle n’existe. Ensuite ça coute cher… Il faut organiser un scrutin, avec des locaux, des urnes, des personnes qui surveillent tout ça ! La primaire de la droite couterait entre 600 et 900 millions de francs ! D’où la participation financière des votants.
Et puis le résultat n’est pas garanti ! Il peut y avoir des surprises… Et pas toujours de bonnes surprises pour les états majors des partis.
Qui l’emporte ? Le meilleur candidat ou celui qui séduit le plus les électeurs ?
L’exemple de Donald Trump aux Etats Unis est significatif. Le parti républicain ne voulait pas de lui mais il est sorti en tête des suffrages.
Donc pour l’instant, nos partis s’en tiennent au système traditionnel de désignation…
Avec des discussions, des négociations au sein de conseils politiques avec ses lots de déceptions, de frustrations et de trahisons ! Et c’est peut être mieux comme ça.


Le Plus de l'info c’est à 7h10 du lundi au vendredi. Retrouvez toute l'actu de votre émission sur : http://la1ere.francetvinfo.fr/polynesie/emissions-radio/le-plus-de-l-info