Le plus de l'info

Du lundi au vendredi à 7h10, puis en podcast. 

Le plus de l'info

Le plus de l'info : Qui est Jean-Jacques Urvoas ? 17/03/2017

Jean-Jacques Urvoas

Une actualité locale ou nationale décryptée à la loupe par Maruki Dury. Du lundi au vendredi à 7h10.

Polynésie 1ère
Publié le

Le + de l’info se penche ce matin, sur Jean-Jacques Urvoas, le ministre de la justice, qui est en visite au Fenua jusqu’à lundi.
 


 
Est-ce que vous savez comment on appelle aussi le ministre de la justice ? Il y a un synonyme : Le Garde des Sceaux. Et avant Jean-Jacques Urvoas, la Garde des Sceaux était Christiane Taubira.
 
Jean-Jacques Urvoas est ministre de la justice depuis le 27 janvier 2016. En fait, il a été nommé après que Taubira ait démissionné. Elle avait démissionné, rappelez-vous, à cause d’un profond désaccord politique avec le président Hollande, qui portait principalement sur l’extension de la déchéance de nationalité. C’était un sujet sur lequel elle était opposée, Hollande avait maintenu son inscription dans la Constitution, elle avait donc décidé de quitter le gouvernement et de rester droites dans ses bottes.
 
Depuis, Jean-Jacques Urvoas est devenu le premier magistrat de France et tout ce qui est relatif à la justice, il connait bien, puisqu’il a été entre 2012 et 2016, président de la commission des lois à l’Assemblée Nationale. Sous son initiative par exemple, les travaux de la Commission sont rendus publics dès juillet 2012 et sont depuis consultables sur le site internet de l'Assemblée.
 
Jean-Jacques Urvoas a aujourd’hui 57 ans, et outre ses fonctions de ministre, il est également député du Finistère depuis 2007. Le Finistère, c’est un département qui fait partie de la région Bretagne. Urvoas en est actuellement à son 2ème mandat.
 
Jean-Jacques Urvoas est un breton, un vrai. Il est né à Brest, il est député à Quimper et surtout il est favorable à la création d’une collectivité unique, par la fusion de la région et de ses 4 départements. Vous savez ce qu’on dit des bretons ? Ils sont d’abord breton avant d’être français… c’est un peu comme les Polynésiens, ils ont une identité culturelle forte.
 
Ce n’est pas la première fois que l’actuel Garde des Sceaux vient en Polynésie. Il était déjà venu en février 2015, il était alors président de commission des lois. Il était venu en mission pour vérifier l'application de la loi organique de 2004 et en avait profité pour exprimer son opposition à la création d’un statut de « pays associé » pour la Polynésie.
 
Pour finir, au niveau de l’élection présidentielle, Jean-Jacques Urvoas avait soutenu Manuel Valls lors de la primaire du parti socialiste. Aujourd’hui, il a apporté son soutien au candidat officiel du PS, Benoit Hamon, mais selon ses propres déclarations : « plus par fidélité pour son parti que pour les idées du candidat Hamon ». Le ministre de la justice a avoué ne pas toujours se retrouver dans les idées de Benoit Hamon, qu’importe, il faudra avant tout fédérer : c’est le mot d’ordre dans les rangs du parti socialiste. Vous connaissez désormais un peu plus Jean-Jacques Urvoas. C’était le + de l’info, qui précise tout de même que le Garde des Sceaux est au Fenua jusqu’à lundi, et qu’il va inaugurer notamment, la toute nouvelle prison de Papeari, avant de repartir pour la métropole.

Le + de l'info, c’est à 7h10 du lundi au vendredi. Retrouvez toute l'actu de votre émission sur :