Le plus de l'info

Du lundi au vendredi à 7h10, puis en podcast. 

Le plus de l'info

Le plus de l'info : Nana sac plastique - 22/03/2017

Le plus de l'info

Une actualité locale ou nationale décryptée à la loupe. Du lundi au vendredi à 7h10.

Polynésie 1ère
Publié le

Connaissez-vous le collectif « nana sac plastique » ?
Vous avez deviné, on va parler environnement ce matin dans notre « plus de l’info », présenté par Titaua Doom.


La page Facebook, créée depuis 5 jours, compte déjà plu de 700 abonnés. On doit l’initiative à des jeunes qui planchent sur le sujet depuis plusieurs mois. Des jeunes dont font parti Geoffrey Van Der Maessen qui ont rencontré les chefs d’entreprises du fenua pour les sensibiliser à cette calamité environnementale. Les sacs plastiques sont un fléau qui pollue les paysages et les océans. Je vous rappelle l’existence du "7ème continent de plastique". Il s’agit d’une immense plaque de déchets, évoluant dans le nord de l'océan Pacifique. Sa taille fait un tiers des Etats-Unis, soit 6 fois la taille de la France.
Il s’agit d’un gigantesque amas compact de sacs plastiques, bouteilles, filets et autres bidons.

En Polynésie en 2004, une charte pour réduire la distribution d’emballage en plastiques a été signée par un certain nombre de commerçants sauf que dans les faits, il y a peu d’impacts.
Car les marchands continuent à en distribuer un peu partout, que soit aux roulottes, snacks ou dans les restaurants qui font des plats à emporter.
Et pourquoi continue-t-on à en distribuer au fenua ?
Parce ce que 2 entreprises, continuent, elles aussi, à en fabriquer.
Autant vous dire que depuis 13 ans, c’est l’immobilisme complet sur la réduction de l’utilisation des sacs plastiques.
Autant du côté des politiques que des acteurs économiques.
 
Pourtant des pays moins développés que la PF se sont jetés à l’eau pour protéger leur environnement.
 
 En 2002, le Bangladesh a décrété une interdiction totale des sacs en plastique, soupçonnés d'avoir provoqué de graves inondations à Dacca en empêchant l'évacuation des eaux.
 La Mauritanie et le Mali ont interdit les sacs plastiques sur les territoires depuis le 1er janvier 2013. Haïti l’a fait avant, en octobre 2012.  
 Le Danemark, quant à lui, fait figure de pionnier en instaurant une taxe des sacs de caisse – ou sacs à usage unique dès 1994.
Et les exemples dans le monde sont nombreux,
Alors on comprend la démarche du collectif « nana sac plastique » qui va rédiger une charte inspirée de celle de l’association française Surfrider foundation europe créée en 1990 par un groupe de surfeurs.
Le collectif « nana sac plastique » est en contact avec cette association qui compte 9000 adhérents, présents dans 14 pays via des antennes.
Une fois, la charte rédigée, le collectif ira à la rencontre des commerçants.
Le collectif espère que le gouvernement sera sensible à leur initiative.
Il faudrait pourtant que les politiques s’y intéressent pour éviter que des étrangers fassent le ménage à notre place.
C’était le cas il y a quelques jours avant la compétition » Papara Pro » durant laquelle le surfeur hawaiien Kai Lenny a nettoyé la plage de Taharuu. 

Le + de l'info, c’est à 7h10 du lundi au vendredi. Retrouvez toute l'actu de votre émission sur :