Le plus de l'info

Du lundi au vendredi à 7h10, puis en podcast. 

Le plus de l'info

Une candidate outsider pour la prochaine élection législative - 06/03/2017

Le plus de l'info

Une actualité locale ou nationale décryptée à la loupe par Maruki Dury. Du lundi au vendredi à 7h10.

Polynésie 1ère
Publié le

Elle s’appelle Tepuaraurii Teriitahi, et elle va se présenter à la prochaine élection législative, qui aura lieu les 11 et 18 juin prochains. Car oui, après l’élection présidentielle de la période fin avril-début mai, il y aura donc le scrutin pour désigner nos députés. En Polynésie, on doit désigner 3 députés, car il y a 3 circonscriptions. Alors petit quizz pour vous ?  Actuellement, qui est le député de la 1ère circonscription ? Maina Sage. De la 3ème circonscription ? Jean Paul Tuaiva. De la seconde ? Jonas Tahuaitu.

Alors depuis quelques mois, on connait un certains nombre de candidats pour la prochaine législative. Notamment ceux du Tapura Huira’atira. Maina Sage, candidate à sa propre succession dans la 1ère circonscription. Patrick Howell dans la 3ème. Et Nicole Sanquer, dans la seconde. Sauf qu’actuellement, au Tapura, il y a une petite fronde qui s’organise, c'est-à-dire qu’il y en a qui ne suivent pas les directives du parti politique. C’est ça être frondeur. Et le leader de cette fronde, c’est le maire de Paea, Jacqui Graffe, qui a décidé de présenter sa propre candidate dans la 2ème circonscription, Tepuaraurii Teriitahi.

Cette novice en politique est actuellement conseillère municipale à Paea, et elle avait déjà proposé sa candidature au parti. Mais en octobre dernier, le Tapura avait validé les candidatures des trois que je vous ai cité un peu plus tôt, du coup, cette décision avait agacé le maire de Paea, qui a décidé de lancer sa protégée en solo. Une conférence de presse de présentation a eu lieu samedi.

Ce qu’il faut donc retenir, c’est que dans un parti politique, on n’est pas toujours sur la même longueur d’ondes. Le parti politique fixe une ligne de conduite, et les adhérents qui ne la suivent pas, on les appelle les frondeurs. Actuellement au Tapura, il y a donc des frondeurs, et la division pourrait encore se renforcer, au fur et à mesure que l’on se rapproche de l’échéance électorale. Jacqui Graffe a décidé de ne plus rentrer dans le rang. On verra dans les semaines à venir, si sa situation au sein du parti d’Edouard Fritch évolue. En tout cas, il a pris pour habitude de ne pas suivre les consignes de son parti.


Lors de la primaire du parti les Républicains, il avait appelé à voter Sarkozy puis Fillon, alors que le Tapura avait appelé à voter Juppé. Décidément, le maire de Paea ne fait rien comme les autres, et ça fera peut-être réagir Edouard Fritch, qui ne manquera pas de rappeler à l’ordre Tavana Graffe, mais qui dans le même temps, doit le prendre avec des pincettes, pour ne pas déstabiliser sa majorité à l’assemblée. C’est toute la subtilité de la politique, rassembler malgré les divergences. C’était le plus de l’info de ce lundi matin.



Retrouvez toute l'actu de votre émission sur : http://la1ere.francetvinfo.fr/polynesie/emissions-radio/le-plus-de-l-info