L'invité café

Du lundi au vendredi à 7h20.

L'invité café

L'invitée café : Nicole Bouteau - 16/03/21

L'invitée café : Nicole Bouteau - 16/03/21

L'invitée café du mardi 16 mars 2021 est Nicole Bouteau, ministre du tourisme. 

Sandira Derock
Publié le , mis à jour le

La situation est extrêment difficile pour notre industrie. L'année 2020 a vu un recul de notre fréquentation touristique inédite et historique. Nous avons perdu près de 70 % de notre fréquentation comparativement à l'année 2019. Après 4 mois de fermeture de nos frontières en 2020 avec deux marchés d'ouverts (les Etats-Unis et l'Europe), nous avons limité la casse grace à la mise en place des protocoles sanitaires très strictes. 

Avec ces nouvelles mesures de restrictions avec notamment la levée du motif impérireux touristique depuis février 2021, l'industrie touristique du fenua est de nouveau extrêmement impactée pusique nous ne recevons plus aucun flux internationaux touristiques. Des hôtels ont fermé leurs portes faute de clientèle certains hôtels sont en vente d'autres hôtels ont besoin de visibilité quant à la réouverture de notre destination (...) A ce jour le Pays, aucune date n'est annoncée. 

L'objectif du Pays est d'accélérer le programme de vaccination afin de gagner en immunité collective pour protéger la population mais aussi rouvrir les frontières dès le 1er mai 2021.  

La stratégie de l'enfermement n'est pas la stratégie adoptée par le Pays. Nous sommes dans l'anticipation depuis plusieurs semaines. Nous travaillons avec les autorités locales de l'Etat et le ministère de la santé pour préparer la réouverture de notre destination. Nous renforçons nos protocoles d'entrées et de surveillances de nos voyageurs. La Polynésie a fait la démonstration de sa capacité.

La situation sanitaire de la Polynésie n'est pas la même par rapport aux autres territoires utltramarins. Nous sommes en diminution de l'épidémie.

Pour relancer la machine commerciale, il faut donner de la visibilité aux professionnels du tourisme. 

Pour faire face à la crise actuelle, la ministre du Tourisme a présenté le dispositif de soutien au tourisme d’intérieur « Tīteti ’Āi’a » ou le chèque voyage. Il s'agit d'inciter les déplacements dans les îles. 

« Tīteti ’Āi’a » ce sont des « coupons voyages », conditionnés par une réservation confirmée pour deux personnes au moins en hébergement marchand (terrestre ou flottant, comprenant un service de restauration ou un équipage) de deux nuitées minimum au sein d’un établissement déclaré ou répertorié auprès du service du tourisme. Ce dispositif n’est ouvert qu’aux résidents.

Sont éligibles au paiement par coupons voyages les activités de prestations touristiques où la problématique de maintien de l’emploi est particulièrement sensible :

–  Les hébergements terrestres marchands proposant à minima un service de restauration inclus dans le prix de la nuitée et déclarés auprès du service du tourisme ;

– Les prestations de charter nautique avec équipage ;

– La croisière touristique interinsulaire opérant en tête de ligne ;

– Les services touristiques de transport terrestre de personnes ; 

– Les autres prestations d’activités touristiques ;

– Les prestations de restauration sur place.

Le « Tīteti ’Āi’a » sera délivré pour chaque séjour et à chaque voyageur avec une durée de validité de deux mois à compter de son émission. Le nombre de séjours pour une même personne est limité à un coupon voyage. Le dispositif prendra effet pour toute réservation faite après son entrée en vigueur, et ce, de manière à ne pas cumuler les coupons voyages avec les offres promotionnelles du dernier salon du tourisme.

Le coupon voyage, attribué au bénéficiaire, se présentera sous la forme de bons nominatifs et numérotés présentant la mention « Tīteti ’Āi’a », le montant, la destination du séjour et son caractère non remboursable. Ces bons se présenteront sous une forme physique ou digitale.

Nicole Bouteau est interrogée en direct par Ibrahim Ahmed Hazi :