L'invité café

Du lundi au vendredi à 7h20.

L'invité café

L'invité café : Teiva Manutahi - 16/02/2021

L'invité café : Teiva Manutahi - 16/02/2021

L'invité café du mardi 16 février est Teiva Manutahi, chef de la délégation pour la prévention de la délinquance de la jeunesse (DPDJ).

Polynésie la 1ère ; SD Publié le , mis à jour le

La semaine dernière, le chef de la délégation pour la prévention de la délinquance de la jeunesse a été à l'initiative d'une action menée sur le front de mer de Papeete, accompagné de grands sportifs du fenua tels que Henri Burns. Il est parti à la rencontre des jeunes et a délivré un message " si vous voulez vous défouler, venez plutôt faire du sport au lieu de vous battre dans la rue".

L’objectif était de les sensibiliser contre la violence en ville. Parmi ces élèves, certains ont participé à la bagarre de mercredi dernier, filmée et mise en ligne sur les réseaux sociaux.

Début février, une violente bagarre entre jeunes a éclaté dans le centre ville de Papeete (...) il ne faut pas rester en tant que spectateur, il faut mettre fin à cette recrudescence de violences avec une caractéristique en ce qui concerne la ville de Papeete. Tous les mercredis, il y a de manières récurrentes des bagarres.

La force du dispositif vient de la coordination entre les services du Pays, des services de la communes de Papeete et des personnalités sportifs (Naea Bennett, Henri Burns, Kevin Ceran-Jerusalemy, Raihere Dudes...)

DPDJ va pérenniser une action tous les mercredis en apportant une présence bienveillante et de proximité auprès des jeunes dans la rue. On peut essayer d'approcher la fragilité de la jeunesse. L'ouverture des salles de sport est désormais possible depuis l'allègement des restrictions sanitaires et c'est une bonne chose pour les jeunes qui débordent d'énergies et d'impulsivités (...) la rue n'est pas un lieu pour se battre, il y a des salles de sport, la musique, la danse traditionnelle...Les jeunes ne doivent pas rester dans l'oisivité car c'est là que la délinquance arrive (...) il faut donc renforcer les activités périscolaires et extra-scolaires.

Le chef de la délégation pour la prévention de la délinquance de la jeunesse (DPDJ) est venu nous parler des actions menées par son service pour stopper les actes de délinquance et les bagarres entre jeunes à Papeete. Comment réussir à occuper les jeunes dans Papeete et éviter des bagarres dans la rue les mercredis et vendredis… Quels projets mettre en place pour canaliser toutes ces énergies ?

Teiva Manutahi est interrogé en direct par Ibrahim Ahmed Hazi :